Komiko : 25 ans de fous rires

30 octobre 2019

Il était une fois, dans les années 90, une joyeuse bande d’amis qui partageaient la passion de faire rire les gens. Ensemble, ils enchaînaient les sketchs humoristiques devant un public restreint. Depuis, Komiko a grandi, conquis le cœur des Mauriciens, produit de vraies pièces de théâtre, évolué dans l’événementiel, côtoyé la publicité et même réalisé des films. Samedi soir, à Trianon, la troupe de Miselaine Duval fêtera ses 25 ans d’existence. Retour sur le parcours de la référence de la scène comique à Maurice.
Komiko naît à Saint-Pierre en 1994. L’équipe des débuts se compose de Miselaine Duval, Alexandre Martin, Didier Anthony, Yanick Guylene, Wesley Duval, Sarah Labonté et Cindy Pierre-Bouf. Plus tard, Olivier Sirop, Neeshi Beeharry, Esther Amic et Marvin Anthony prennent en marche le train du succès. Tous sont encore là sauf Didier Anthony qui s’est retiré il y a cinq ans. Il sera toutefois présent samedi, pour le grand show des 25 ans, aux côtés de ses anciens compagnons et de l’humoriste d’origine camerounaise Saïdou Abatcha, invité spécial de la soirée.
En 2010, la troupe s’installe à Belle-Rose, dans un bâtiment qui devient le KafeT@. Pendant huit ans, c’est son quartier général, son espace de répétition, sa salle de spectacle et le lieu de toutes les expérimentations scéniques. C’est aussi là que le Festival du Rire voit le jour. Puis le Komiko Comedy Art Club ouvre ses portes en 2018. Cette nouvelle scène, où sont programmés stand-ups et autres créations, est un paradis pour les jeunes talents de l’humour. Des initiations et formations au métier de comédien y sont d’ailleurs proposées.
Parmi une vingtaine de pièces jouées le plus souvent à guichets fermés, Le correspondant (2014) et les cinq volets de Fami pa kontan (de 2012 à 2019) sont sans doute les plus inscrites dans les mémoires. La première met en scène la confrontation d’une famille mauricienne avec un correspondant Facebook en qui elle ne voit pas vraiment le gendre idéal. Fami pa kontan exploite également les thèmes de la famille et du choc culturel. La pièce connaît un tel engouement qu’elle est adaptée en série télé diffusée sur la MBC.
Des planches au petit écran, il n’y avait qu’un pas. Un autre a été franchi il y a deux ans quand Komiko s’est lancé dans le cinéma. Après deux collaborations avec Nicolas Fay pour les films Panik (2017) et Bénédiction (2019), les acteurs sont actuellement en plein tournage d’un troisième long-métrage, Heritaz, dont la sortie est prévue en janvier 2020.
Le génie des Komiko, au théâtre comme au ciné, réside dans leur manière habile de tourner en dérision les particularismes de la société mauricienne. Sans méchanceté, sans froisser les susceptibilités. Dans les personnages, le spectateur reconnaît ses proches, ses amis, ses voisins, voire lui-même, et rit de bon cœur. La troupe a acquis sa popularité grâce à cette complicité avec le public. On a tous quelque chose en nous de Komiko et c’est pour cette raison qu’après un quart de siècle, ces professionnels du rire ont encore un bel avenir devant eux.

Samedi 2 novembre à 20 h au Trianon Convention Center. Billets en vente sur otayo.com.



Les plus lus

Agressé en direct sur Facebook, Tacha Ti Lamour risque des poursuites

Tacha Ti Lamour, agressé en direct sur Facebook, se serait-il rendu coupable de diffamation ? C’est ce que devra détermi...

Boxe cambodgienne: anou fwet disan avec Ranini Cundasawmy

Ranini Cundasawmy, la plus titrée des combattantes mauriciennes, invite les Mauriciens à découvrir le kun khmer (boxe c...

Tacha Lamour agressée en direct sur Facebook

Tacha Lamour a été  victime d’une agression par un  groupe d’internautes. Cette affaire aurait pour toile de fond une vi...

Prostitution: des clients se mettent à nu

Pourquoi un homme ressent-il le besoin de solliciter une prostituée ? Est-ce transgresser l’interdit ou une forme de per...

Remise en liberté: Kelvy Lutchigadoo débouté en Cour suprême

Après trois revers devant la Bail and Remand Court, Kelvy Lutchigadoo en a subi un autre en Cour suprême ce vendredi 8 m...