Hippisme: Alyaasaat, Africa Rising… et les autres

9 mars 2020

hippisme, Duchess of York Cup, barrier trials

(crédit photo: Rashid Mukoon) Alyaasaat s’annonce comme le cheval à battre le 21 mars prochain.

Un two horses show pour notre première course classique de la saison le 21 mars ? C’est ce que les premiers barrier trials qui ont eu lieu samedi 7 mars, laissent présager. Cela a donné une nette indication des chevaux qu’il faudra suivre en ce début de saison, notamment pour la première course classique, la Duchess of York Cup. À moins de deux semaines du coup d’envoi de la saison hippique 2020, les choses commencent à se dessiner au Champ-de-Mars.

Gilbert Rousset vise une 9e Duchess of York Cup

Après Night In Seattle (2016), Solo Traveller (2013) et Disa Leader (2010), Alyaasaat, coursier de 4 ans de l’écurie Gilbert Russet, pourra-t-il offrir une neuvième Duchesse à son nouvel entourage ? Il a, en tout cas, fait forte impression lors de son travail sur le gazon samedi. Lui, qui était déjà dans les petits papiers des turfistes depuis qu’il a démarré l’entraînement à Port-Louis le 11 février dernier, a laissé ses deux adversaires sur place lorsque son cavalier Nooresh Juglall lui a demandé l’ultime effort dans le dernier tournant.

Déjà très au point physiquement, son coup de rein n’a laissé personne insensible. Ce cheval d’origine australienne, qui a été entraîné par la famille De Kock en Afrique du Sud, a brillé quatre fois en 14 sorties. Il a couru dans des courses de Groupe sans démériter. L’élève de Gilbert Rousset a terminé sa carrière sud-africaine avec un merit rating éloquent de 121. Il possède encore une belle marge de progression. Son racing pattern indique qu’il devrait bien faire dans la course d’attente à Maurice.

Africa Rising comme principal challenger

hippisme, Duchess of York Cup, barrier trials, Africa Rising

(crédit photo: Rashid Mukoon) Africa Rising misera sur son bon finish pour se faire valoir dans la Duchess.

Ce protégé de Soon Gujadhur est certes âgé de 6 ans, mais il demeure tout de même très compétitif, comme le démontrent ses dernières courses au pays de Mandela. Du reste, lors de sa dernière sortie le 27 juillet 2019, il a terminé à la cinquième place dans une course de Groupe 1, et Alyaasaat à la neuvième place dans cette même épreuve. Africa Rising possède un puissant dash final. Il termine généralement ses courses à la vitesse de l’éclair. Avec cinq galops et trois spurts, il se présente comme le challenger numéro 1 d’Alyaasaat. Même si Africa Rising a dû être sollicité pour remporter son barrier trial, son cavalier, le Français Olivier Plaçais, qui a sans doute à cœur de le ramener à son meilleur niveau d’ici le 21 mars, l’a fait travailler ce lundi matin alors que la majorité des chevaux qui ont galopé samedi ont eu droit à un jour de repos. Le coursier du yard Gujadhur compte sept victoires et sept placé en 27 sorties et était sous l’entraînement du très réputé Sean Terry en Afrique du Sud.

hippisme, Duchess of York Cup, barrier trials, Eshaan

(crédit photo: Rashid Mukoon) Le jockey Olivier Plaçais aura la lourde tâche de choisir entre Eshaan et Africa Rising.

La plus vieille écurie du turf local a une autre carte dans sa manche pour la course de la Duchess of York Cup. Il s’agit d’Ehsaan, jeune coursier de 3 ans qui a peu couru en Afrique du Sud mais qui a démontré un énorme potentiel. Il a d’ailleurs remporté son barrier trial samedi avec une certaine aisance. Cela indique clairement qu’il ne devrait pas tarder à ouvrir son compteur à Maurice, et pourquoi pas causer une petite surprise le 21 mars. Il est parmi les rares chevaux qui possèdent une bonne vitesse initiale dans cette course, ce qui demeure un avantage certain au Champ-de-Mars avec une ligne droite de seulement 250 mètres de long.

hippisme, Duchess of York Cup, barrier trials, Pietro Mascagni

(crédit photo: Rashid Mukoon) Pietro Mascagni sera l’outsider à suivre dans 12 jours.

Parmi les autres partants éventuels de la Duchess, il faudra dans les prochains jours suivre la progression de Pietro Mascagni (Narang), qui a la fâcheuse habitude de rater son départ. Il a d’ailleurs manqué sa mise en action samedi, lors de son essai sur la grande piste. Trippi’s Express (R.Gujadhur) et Morning Catch (Nagadoo) sont les autres partants éventuels qui s’activent actuellement à l’entraînement.

barrier trials | Duchess of York Cup | hippisme



Les plus lus

Divyansh Dixit: des podiums mauriciens à Mr Punjab

«Venir à Maurice a été un nouveau tournant à ma vie.» C’est dans notre île que l’Indien Divyansh Dixit, dont le nom sign...

Langue maternelle: «Le ‘kreol ghetto’ a ce besoin constant de se réinventer...

En cette la Journée internationale de la langue maternelle, le Dr Yannick Bosquet-Ballah, Senior lecturer in Language St...

Cédric Vincent: quand le BDSM rencontre la mode

Dans le monde de la mode à Maurice, Cédric Vincent vient bousculer les codes. Notamment en s’inspirant de la scène BDSM...

Digitalisation et Covid-19: le travail, demain…

Le monde du travail est condamné au changement. Avec la crise du Covid-19 qui se rajoute aux pressions qu’exerçait déjà...

[Document] Budget 2020-21 : voici ce qu’il faut retenir

La pension universelle est maintenue. Ceux qui se retrouvent au chômage technique bénéficieront d'une allocation mensuel...