Coronavirus: un renvoi des Jeux olympiques de Tokyo pas à écarter

12 février 2020

coronavirus, Jeux olympiques, Japon

Les Jeux olympiques sont prévus du 24 juillet au 9 août à Tokyo, au Japon.

Les Jeux olympiques de Tokyo, au Japon, sont prévus dans six mois. Et leur tenue semble plus qu’incertaine à ce stade. Avec plus d’une centaine de personnes contaminées par le coronavirus au pays du Soleil levant et 136 passagers contaminés placés en quarantaine sur le paquebot Blue Diamond, au large de Yokohama, l’inquiétude est grandissante.

Si le gouvernement japonais se veut rassurant et assure que «les Jeux olympiques se dérouleront comme prévu», c’est un tout autre son de cloche du côté du responsable du Comité olympique mauricien (COM). Philippe Hao Thyn Voon est très pessimiste quant à la tenue des prochains Jeux olympiques à Tokyo, prévus du 24 juillet au 9 août. Le président du COM et vice-président de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique indique qu’une décision finale repose sur l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La nouvelle devrait tomber demain, jeudi 13 février.

Selon Philippe Hao Thyn Voon, il n’y a pas que le nombre de cas de coronavirus au Japon qui interpelle, mais également la proximité de l’île avec la Chine. «Plus de 11 000 sportifs du monde entier participeront à cet événement planétaire. Le fait que le coronavirus persiste et se répande en Asie vient contrarier la tenue des Jeux», souligne-t-il.

Absence de vaccins

La décision de Thomas Bach, président du Comité international olympique (CIO), sera basée sur les dernières observations de l’OMS. «Le président du CIO a eu une réunion avec l’OMS afin de discuter des possibles avenues en ce qui concerne les Jeux olympiques. Les retombées laissent penser que l’on se dirige vers un renvoi de cette grande réunion sportive, surtout si l’OMS décrète l’urgence sanitaire mondiale», fait ressortir Philippe Hao Thyn Voon. D’autant que, selon le professeur Koji Wada, de l’université internationale de la santé de Tokyo, le Japon n’aura probablement pas les vaccins contre le nouveau coronavirus à temps pour le début des Jeux olympiques, le 24 juillet.

D’ores et déjà, les répercussions du coronavirus se font sentir dans le monde sportif. Alors qu’il lutte pour une qualification olympique, le baliste mauricien Julien Paul indique que plusieurs compétitions ont dû être annulées à cause du coronavirus. «J’avais des matchs qualificatifs prévus en Asie durant les prochaines semaines, dont la Chine, mais les compétitions ont dû être reportées. Ce qui n’est pas vraiment idéal pour moi car je suis à la lutte avec des Nigérians pour obtenir ma toute première qualification pour les Jeux olympiques.»

coronavirus, jeux olympiques, Japon

Le badiste mauricien Julien Paul explique que plusieurs matches en Asie ont dû être renvoyés en raison de l’épidémie de coronavirus.

Julien Paul, qui est amené à voyager à travers le monde, était tout récemment en Malaisie avant de mettre du cap sur l’Egypte pour les Championnats d’Afrique de badminton qui ont débuté lundi 10 février. Lui, estime que c’est trop prématuré pour parler d’un éventuel report des Jeux olympiques. «Je fais de sorte de prendre le maximum de précautions en voyageant dans les différents pays. Selon moi, il est trop tôt pour dire que les Jeux seront repoussés voire annulés. Mais il est clair que les répercussions se font sentir dans le monde sportif. »

coronavirus | Japon | Jeux olympiques



Les plus lus

Nouvel an chinois: bons baisers des Etats-Unis

Les souvenirs lui reviennent. Ceux de sa grand-mère s’affairant dans la cuisine. Le parfum qui se dégageait des bons pet...

Gaz ménager: découvrez les nouveaux prix des différentes bonbonnes

La baisse du prix des bonbonnes de 12 kilos, 6 kilos et 5 kilos prend effet à partir de ce vendredi 5 mai. Le ministre d...

Dépossession de terres: les descendants d’esclaves attendent toujours réparation...

Enième effet d’annonce ou réelle volonté, politique surtout, de venir en aide aux victimes de dépossession de terres ? D...

Coronavirus: le SOS des artistes qui ont perdu leur gagne-pain

  «Mo nepli kone si mo pou ena manze pou donn mo fami ban mwa ki pe vini…» Le musicien Serge Bhodoo est rongé...

À Rose-Hill : « Enquête policière » sur des ‘moutouk’

L’image était troublante. Au courant de cette semaine, un  client  a commandé un 'minn bwi' dans la région de Trèfles. À...