Vaccin contre la rougeole: livraison «retardée», les parents voient rouge

16 mars 2020

santé, rougeole, vaccin

(Photo d’illustration) Le vaccin contre la rougeole doit être administré en deux doses au nourrisson.

Avril ? Mai ? Quand le vaccin contre la rougeole pour nourrisson sera-t-il disponible ? Cette question obsède de nombreux parents de nourrissons. A ce jour, les dispensaires à travers le pays n’en disposent pas. Au ministère de la Santé, on refuse toutefois de parler de pénurie, mais plutôt de livraison retardée.

L’exaspération et l’inquiétude ont gagné de nombreux parents devant le report systématique de la vaccination de leurs enfants depuis le début de l’année. Le vaccin contre la rougeole doit être administré en deux fois. Or dans certains cas, le bébé n’a jamais été vacciné depuis sa naissance.

Sandrine Thomas ne cache pas sa colère. D’autant que c’est en arrivant au dispensaire qu’elle a été informée que le vaccin contre la rougeole ne serait pas administré à son enfant. «Je me dérange pour rien ! J’ai perdu une journée de boulot. L’infirmière me dit que le vaccin sera à nouveau disponible en mai, mais là encore rien n’est sûr.» Devant cette situation, elle a décidé de se rendre en clinique, «par précaution».

Risques accrus à la crèche

Pour Elsa Morelli, mère d’une petite de 15 mois, «c’est une situation très stressante, surtout pour les parents qui envoient leurs enfants en crèche où il y a plus de risques d’attraper la rougeole». Le vaccin, fait-elle comprendre, est beaucoup plus efficace après deux doses. «En tant que parent, je me demande s’il y a des risques que mon enfant attrape la rougeole en l’absence de la deuxième dose du vaccin. Et pour les bébés qui ne l’ont jamais fait, ça devient très inquiétant», fait ressortir Elsa Morelli.

Cette situation est «inadmissible», s’indigne Cyril Dony en mettant l’accent sur le fait que la santé d’un bébé est en jeu. «Aucun communiqué n’a été émis. Je trouve cela déplorable et pas professionnel. L’infirmière parle de mai. Mais là aussi rien n’est sûr», tonne-t-il.

Les bébés encourent-ils des risques lors de leur passage en crèche ? Une puéricultrice avec sept ans d’expérience et exerçant dans la région de Vacoas, explique que «chaque trois mois, dépendant des écoles, les parents doivent soumettre une copie du carnet de santé de l’enfant en ce qui concerne le suivi médical». Ainsi, au niveau des crèches, on essaie de prévenir tout risque d’infection. La puéricultrice précise aussi que «le jour du vaccin, les bébés doivent rester chez eux». Un bébé qui n’a jamais été vacciné peut facilement contaminer les autres enfants de la crèche. Mais aussi «les puéricultrices si elles n’ont jamais contracté la rougeole».

Du côté du ministère de la Santé, le Dr Vasantrao Gujadhur avance qu’il n’y a pas de pénurie. «Il y a un retard dans la livraison», fait-il comprendre. D’ajouter qu’il y a une «reprogrammation des vaccinations prévues, mais qu’un stock d’urgence est disponible pour ceux ne pouvant attendre plus longtemps».

rougeole | santé | vaccin



Les plus lus

Online typing job: a case of scamming reported to the Cybercrime Unit

Online job is one of the dream jobs of many people given the flexibility and the lucrative salary that come along. Howev...

Casela Nature Parks: huit incidents répertoriés en dix ans

Une touriste allemande âgée de 42 ans s’est fracturée les deux jambes alors qu’elle pratiquait de la tyrolienne au Casel...

Surexposition aux écrans: les conséquences sur les enfants

Les enfants naissent désormais dans un environnement hyper-connecté. Ces nouvelles technologie peuvent être d’un apport...

Victoria’s Secret annule son défilé : la lingerie entre dans l’ère #MeToo...

Ce fut l'un des défilés de mode les plus suivis pendant 20 ans : la marque de lingerie américaine Victoria's Secret...

Gaz ménager: découvrez les nouveaux prix des différentes bonbonnes

La baisse du prix des bonbonnes de 12 kilos, 6 kilos et 5 kilos prend effet à partir de ce vendredi 5 mai. Le ministre d...