Un policier attaqué par des «mouss zako» à Bois-Pignolet

19 février 2020

mouss zako, abeilles sauvages, Bois-Pignolet

Les abeilles sauvages, connues comme mouss zako, deviennent agressives lorsqu’elles perçoivent une menace contre leur ruche.

Il était nu et se tordait de douleur. Des abeilles sauvages, plus connues comme «mouss zako» lui recouvrant le corps. Ce jeune policier de 25 ans gisait sur l’asphalte, à Shivala Rd, Bois-Pignolet, lorsque ses collègues lui ont porté secours.

Les faits se sont produits lundi 17 février, vers 11 h 30. Les officiers du poste de police de Terre-Rouge ont été alertés de la la présence d’une personne nue visiblement mal en point à Shivala Rd. En se rendant sur place, ils ont découvert leur collègue. Ce dernier, qui circulait à moto, a été attaqué par des abeilles sauvages alors qu’il rentrait chez lui, à Notre-Dame, selon nos recoupements.

Pas de plainte sur la présence d’abeilles sauvages

Le SAMU a immédiatement été alerté. Le jeune policier a été admis à l’unité des soins intensifs de l’hôpital SSRN, à Pamplemousses. Son état de santé est jugé sérieux.

Sollicité, un officier de l’unité d’entomologie du ministère de l’Agro-industrie explique que «les mouss zako sont des abeilles hybrides de couleur noire ou avec des traces jaunes. Les abeilles deviennent agressives lorsque leur ruche est mal positionnée ou qu’elles sont dérangées par des animaux». Dans ce cas, ajoute-t-il, «ces abeilles ont tendance à attaquer les passants croyant que leur ruche est menacée».

D’où provient le terme «mouss zako» ? L’entomologiste raconte que ces abeilles sont communément appelées ainsi du fait que les singes volent souvent du miel des ruches, provoquant la colère de la colonie.

Selon le protocole établi,  une fois que l’unité d’entomologie reçoit des plaintes concernant des menaces d’abeilles, les officiers se rendent sur place pour un constat. En cas d’urgence, ils ont pour tâche de capturer les abeilles et de déplacer la ruche en toute sécurité loin des habitations. 

Dans ce cas précis, l’entomologiste affirme que son département n’a jusqu’ici reçu aucune plainte.

abeilles sauvages | Bois-Pignolet | mouss zako



Les plus lus

Charbon végétal actif : bien plus qu’un remède de grand-mère

La saison des fêtes a été un temps de détente, voire de laisser-aller pour beaucoup d’entre nous. Avec la reprise, l’heu...

Lioness Stacy: la musique dans les veines

A 23 ans, Lioness Stacy est considérée comme la reine du Dancehall Shatta. Et la soeur de Sky to Be vise encore plus hau...

Sa fille de 17 ans est enceinte d’un ado de 14 ans: les regrets d’une mère

A 17 ans seulement, cette adolescente s'apprête à devenir mère. Le futur papa n'a, lui, que 14 ans. Une situation que re...

Transport en commun: ça ne roule plus pour les employés de RHT

C’est d’un mauvais oeil que les employés de RHT assistent aux changements qui s’opèrent au sein de la compagnie. Ils cra...

Coronavirus: un renvoi des Jeux olympiques de Tokyo pas à écarter

La tenue des Jeux olympiques de Tokyo, au Japon, semble compromise en raison de l'épidémie de coronavirus. Une décision...