Trafic de drogue: Rs 4 M d’héroïne saisie, un réseau démantelé

5 juin 2020

héroïne, trafic de drogue, réseau

L’ADSU a sais, au total, 279,15 g d’héroïne d’une valeur de Rs 4 millions.

Une opération policière qui a débuté pendant la nuit de jeudi pour prendre fin aux petites heures ce vendredi 5 juin. Bilan : plus de 4 millions d’héroïne saisie, une voiture réquisitionnée et trois arrestations dans la capitale.

Leur stock devait être livré dans la soirée pour être détaillé en doses avant que l’héroïne soit revendue sur le marché destiné aux consommateurs de Port-Louis et les faubourgs. Sauf qu’une opération surprise de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) de la Metropolitan Division a déjoué les plans de ce réseau.

Cette unité Alpha 7, menée par la Woman Police Inspector (WPI) Nagiah, a, en effet, reçu des renseignements précis sur cette transaction. Les limiers ont alors effectué une descente à la rue Jean Baptist Lamasse, Cassis, vers 22 h 30. Après une surveillance, ils ont surpris un homme à l’allure suspect qu’ils ont interpellé. Il a été soumis à une fouille corporelle. Un sac contenant 158,3 grammes d’héroïne a été retrouvé dans son pantalon. La valeur marchande de cette drogue est estimée à Rs 2 375 550.

Soumis à un interrogatoire serré, l’homme âgé de 46 ans devait balancer le nom de son commanditaire. Après une fouille à son domicile, à Cassis, où des artilleries pour le trafic de drogue ont été saisies, la brigade antidrogue a monté une deuxième opération à la rue Raoul Rivet, Port-Louis. Cet emplacement leur avait été indiqué par le suspect.

Bingo ! Les révélations du suspect s’avèrent fondées. Les policiers interceptent un jeune homme âgé de 26 ans. Cet habitant de Tranquebar est soumis à une fouille corporelle, ce qui a permis la saisie de 120,85 grammes d’héroïne. L’ADSU évalue le colis à Rs 1 812 750. L’homme a été interrogé sur la provenance de la drogue. Sous la pression, il a balancé le nom du commanditaire, comme le premier suspect.

Casier judiciaire chargé

Le présumé commanditaire se trouvait à ce moment précis au volant d’une Honda, garée non loin de l’interpellation. C’est aux petites heures ce vendredi qu’il a été arrêté dans sa voiture. Il s’agit d’un cordonnier de 44 ans, résidant à la Route des Cassis, Port-Louis. Ce dernier est déjà fiché au quartier général de l’ADSU. Il avait été arrêté en 2015 dans une affaire d’héroïne. Pis, il a déjà un casier judiciaire ; il a fait l’objet d’accusations pour complot et pour utilisation de faux billets de banque.

héroïne, trafic de drogue, réseau

La voiture du présumé commanditaire a été saisie.

Après avoir réquisitionné la voiture, les officiers ont fouillé les maisons des deux derniers suspects mais rien de compromettant n’a été trouvé. Arrêtés, les trois suspects font désormais face à une accusation provisoire de «drug dealing : possession of heroin for the purpose of selling». Ils ont été traduits devant la cour de district de Port-Louis ce vendredi. La police a objecté à leur reprise en liberté conditionnelle.

L’enquête, menée par la WPI Nagiah, est placée sous la supervision du surintendant de police (SP) Imembaccus et du Deputy Commissioner of Police (DCP) Choolun Bhojoo, patron de la brigade antidrogue.

héroïne | réseau



Les plus lus

[Covid-19] Assistance Schemes: paiements à partir de ce jeudi

D’ici le 30 avril, la MRA devrait avoir effectué tous les paiements sous le Wage Assistance Scheme et le Self-Employed A...

Komiko : 25 ans de fous rires

Il était une fois, dans les années 90, une joyeuse bande d’amis qui partageaient la passion de faire rire les gens...

Joomaye: «Faites votre demande de Work Access Permit sur besafemoris.mu»

L’actuel WAP délivré par le commissaire de police ne sera plus valide dans les prochains jours. Pour circuler, il faudra...

Coronavirus: un renvoi des Jeux olympiques de Tokyo pas à écarter

La tenue des Jeux olympiques de Tokyo, au Japon, semble compromise en raison de l'épidémie de coronavirus. Une décision...

Tacha Lamour agressée en direct sur Facebook

Tacha Lamour a été  victime d’une agression par un  groupe d’internautes. Cette affaire aurait pour toile de fond une vi...