Remise en liberté: Kelvy Lutchigadoo débouté en Cour suprême

8 mai 2020

Kelvy Lutchigadoo, trafic de drogue

Kelvy Lutchigadoo a subi un revers en Cour suprême ce vendredi 8 mai. Sa demande de remise en liberté conditionnelle a été rejetée par la juge Karuna Devi Gunesh-Balaghee. Il est accusé d’avoir tenté de prendre livraison de Rs 4,9 millions de drogue synthétique en novembre 2017, à Réduit.

Après trois revers devant la Bail and Remand Court, Kelvy Lutchigadoo est revenu à la charge pour sa demande de remise en liberté provisoire. Ses avocats, Mes Sanjeev Teeluckdharry et Anoop Goodary, avaient présenté une demande en Cour suprême. Dans son jugement rendu public ce vendredi 8 mai, la juge Karuna Devi Gunesh-Balaghee estime que la défense n’a pas établi qu’il y avait eu un changement de circonstances ou qu’il y avait de nouveaux faits qui justifieraient une nouvelle audition pour sa mise en liberté conditionnelle en Cour suprême. Elle a rejeté la demande mais espère que le Directeur des poursuites publiques vielle à ce que le procès soit entendu aussi vite que possible. «…The applicant has utterly failed to establish that there has been a change in circumstance or that there are new facts which would justify a fresh hearing of his bail application before the Supreme Court. I therefore set aside the application with costs while urging the DPP to ensure that the case is advised in a timely manner and, if prosecution is advised, that the case be lodged within the shortest possible delay», dit-elle.

Il s’est constitué prisonnier

C’est en décembre 2017 que Kelvy Lutchigadoo s’est constitué prisonnier. Il était recherché, l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) le soupçonnant d’avoir tenté de prendre possession d’un colis de drogue. Ce colis avait été intercepté le 19 novembre 2017 au DHL Warehouse par la brigade antidrogue et les officiers de la douane. Le colis avait été expédié par Label Cosmetic à S.B., domicilié à la route Bassin, Quatre-Bornes. S’y trouvaient 329 grammes de drogue synthétique.

Lors d’un exercice de Controlled Delivery, un dénommé Kenniven Chockalingum, résidant à Berthaud, Quatre-Bornes, avait été arrêté. Ce dernier avait alors aidé la police pour arrêter le destinataire du colis. L’ADSU avait ainsi monté une opération et selon la brigade des stups, Kelvy Lutchigadoo était venu prendre livraison du colis. Mais en apercevant les limiers, il a pris la fuite à bord de sa voiture, heurtant un véhicule de police. Dix-huit jours après, soit le 8 décembre 2017, il s’est constitué prisonnier.

Arrestation de Kusraj Luchigadoo

Outre l’arrestation de Kelvy en décembre 2017, l’ADSU a arrêté son frère, Kusraj Lutchigadoo, en mars 2018 pour une autre affaire de drogue. Ce dernier était soupçonné d’être impliqué dans le trafic de drogue synthétique. Il avait été arrêté le 30 mars 2018 à Triolet avec 300 paquets de thé, un litre de dissolvant, un litre de benzène et une somme de Rs 301 350. Il était suspecté de tenir un laboratoire clandestin pour ce trafic. Mais il a toujours nié bec et ongles d’être impliqué dans le business de la drogue.

Kusraj Lutchigadoo avait à nouveau fait parler de lui le 23 avril 2018 lors de sa fameuse escapade alors qu’il était incarcéré au centre de détention de Vacoas. L’enquête du CCID avait été bouclée par une série d’arrestations, dont celle de trois policiers.

drogue synthétique | Kelvy Lutchigadoo | trafic de drogue



Les plus lus

Langue maternelle: «Le ‘kreol ghetto’ a ce besoin constant de se réinventer...

En cette la Journée internationale de la langue maternelle, le Dr Yannick Bosquet-Ballah, Senior lecturer in Language St...

Cédric Vincent: quand le BDSM rencontre la mode

Dans le monde de la mode à Maurice, Cédric Vincent vient bousculer les codes. Notamment en s’inspirant de la scène BDSM...

Digitalisation et Covid-19: le travail, demain…

Le monde du travail est condamné au changement. Avec la crise du Covid-19 qui se rajoute aux pressions qu’exerçait déjà...

[Document] Budget 2020-21 : voici ce qu’il faut retenir

La pension universelle est maintenue. Ceux qui se retrouvent au chômage technique bénéficieront d'une allocation mensuel...

Divyansh Dixit: des podiums mauriciens à Mr Punjab

«Venir à Maurice a été un nouveau tournant à ma vie.» C’est dans notre île que l’Indien Divyansh Dixit, dont le nom sign...