Portrait: la vie tout en couleurs de Naïla Luc

25 mai 2020

Naïla Luc, portrait

Naïla Luc a suivi des cours auprès de Dominique Raya.

Elle a 24 ans, est maquilleuse professionnelle, enseignante et sportive. Par moments, elle pousse la chansonnette et est même figurante dans des clips vidéo. Elle, c’est Naïla Luc, une jeune femme débordant de talent.

Depuis toute petite, Naïla est fascinée par l’univers de la mode. Adolescente, elle reste des heures devant des émissions de mode. À l’âge de 17 ans, elle fait ses premiers pas dans cette industrie en entamant des études de coiffure chez Artel. Sa formation terminée, elle entreprend des stages dans plusieurs salons de coiffure pour se faire la main. Si elle adore ce qu’elle fait, elle sent toutefois que quelque chose lui manque.

Comme dit l’adage, le hasard fait bien les choses. En 2016, en feuilletant le journal, elle tombe sur un reportage sur Dominique Raya, fondatrice de la gamme de maquillage Raya Cosmétiques. «J’ai vu que Dominique avait ouvert une école de maquillage et comme je voulais débuter des cours je me suis dit pourquoi pas d’inscrire», témoigne la demoiselle.

«J’ai appris à m’épanouir en tant que femme»

Peu de temps après, elle rencontre Dominique Raya et commence les cours. Elle prend un an pour maîtriser cet art. Durant cette période, elle a l’opportunité de maquiller des célébrités locales et internationales. Elle maquille les Miss de beauté et fait même partie de l’équipe qui a maquillé les candidats du concours télévisé VIBE Moris.  «Je n’ai pas seulement appris à maquiller, j’ai également développé une grande confiance en moi et surtout j’ai appris à m’épanouir en tant que femme. Dominique est bien plus qu’une enseignante, elle est un mentor et je ne cesserai de lui dire merci», confie Naïla. 

En dehors du maquillage, Naïla est enseignante à l’Oasis de Paix. La jeune femme souligne que ce métier lui apporte autant de joie que lorsqu’elle maquille. «Travailler avec ces enfants me permet de partager ce que j’ai appris de la vie», déclare l’habitante de Pailles. Lorsqu’elle se démaquille et qu’elle n’a pas de copie à corriger, Naïla enfile des gants de boxe ou un kimono de karaté. Eh oui, la jeune femme est aussi adepte de sport. Cette femme forte a une grande passion pour les sports de combat qu’elle maîtrise depuis l’adolescence.

Aujourd’hui, Naïla est plus que comblée. Elle est tout ce dont elle a rêvé d’être et elle remercie sa famille pour le soutien qu’elle lui apporte au quotidien. Son rêve de petite fille accompli, elle aspire désormais à réaliser son rêve d’adulte. Celui d’ouvrir un salon et de faire le tour du monde grâce à son pinceau. On lui souhaite le meilleur…

Retrouvez cet article sur le blog de Wendy Aliphon, Met Dan Z’Art (https://metdanzart.wordpress.com)

Naïla Luc | portrait



Les plus lus

Fabrice Narainsamy, le prodige des ciseaux

S’il y a bien un «accessoire» indispensable à Fabrice Narainsamy, c’est son carnet de croquis. Ce carnet ne le quitte to...

Confinement: astuces pour mieux encadrer les enfants

Durant le confinement, il est facile de perdre ses repères. Or, il est important de maintenir un rythme de vie stable. L...

The African Marquis: Gabriel Froid, 23 ans, créateur engagé

Passionné de mode depuis sa tendre enfance, Gabriel Froid a fini par lancer sa propre marque, The African Marquis. Il pa...

Meurtre de Sorenza René : Patrice Rita évoque l’existence d’un complice

Inculpé du meurtre de sa concubine Marie Charis Sorenza René, 21 ans, le suspect Louis Lionel Patrice Rita, 26 ans, a mo...

YouTube: Bigg Frankii dans le cercle fermé des 100 000 abonnés

Sur les 31 millions de comptes YouTube, seuls 160 000 ont plus de 100 000 abonnés. Un cercle fermé auquel Bigg Frankii f...