Portrait: la vie tout en couleurs de Naïla Luc

25 mai 2020

Naïla Luc, portrait

Naïla Luc a suivi des cours auprès de Dominique Raya.

Elle a 24 ans, est maquilleuse professionnelle, enseignante et sportive. Par moments, elle pousse la chansonnette et est même figurante dans des clips vidéo. Elle, c’est Naïla Luc, une jeune femme débordant de talent.

Depuis toute petite, Naïla est fascinée par l’univers de la mode. Adolescente, elle reste des heures devant des émissions de mode. À l’âge de 17 ans, elle fait ses premiers pas dans cette industrie en entamant des études de coiffure chez Artel. Sa formation terminée, elle entreprend des stages dans plusieurs salons de coiffure pour se faire la main. Si elle adore ce qu’elle fait, elle sent toutefois que quelque chose lui manque.

Comme dit l’adage, le hasard fait bien les choses. En 2016, en feuilletant le journal, elle tombe sur un reportage sur Dominique Raya, fondatrice de la gamme de maquillage Raya Cosmétiques. «J’ai vu que Dominique avait ouvert une école de maquillage et comme je voulais débuter des cours je me suis dit pourquoi pas d’inscrire», témoigne la demoiselle.

«J’ai appris à m’épanouir en tant que femme»

Peu de temps après, elle rencontre Dominique Raya et commence les cours. Elle prend un an pour maîtriser cet art. Durant cette période, elle a l’opportunité de maquiller des célébrités locales et internationales. Elle maquille les Miss de beauté et fait même partie de l’équipe qui a maquillé les candidats du concours télévisé VIBE Moris.  «Je n’ai pas seulement appris à maquiller, j’ai également développé une grande confiance en moi et surtout j’ai appris à m’épanouir en tant que femme. Dominique est bien plus qu’une enseignante, elle est un mentor et je ne cesserai de lui dire merci», confie Naïla. 

En dehors du maquillage, Naïla est enseignante à l’Oasis de Paix. La jeune femme souligne que ce métier lui apporte autant de joie que lorsqu’elle maquille. «Travailler avec ces enfants me permet de partager ce que j’ai appris de la vie», déclare l’habitante de Pailles. Lorsqu’elle se démaquille et qu’elle n’a pas de copie à corriger, Naïla enfile des gants de boxe ou un kimono de karaté. Eh oui, la jeune femme est aussi adepte de sport. Cette femme forte a une grande passion pour les sports de combat qu’elle maîtrise depuis l’adolescence.

Aujourd’hui, Naïla est plus que comblée. Elle est tout ce dont elle a rêvé d’être et elle remercie sa famille pour le soutien qu’elle lui apporte au quotidien. Son rêve de petite fille accompli, elle aspire désormais à réaliser son rêve d’adulte. Celui d’ouvrir un salon et de faire le tour du monde grâce à son pinceau. On lui souhaite le meilleur…

Retrouvez cet article sur le blog de Wendy Aliphon, Met Dan Z’Art (https://metdanzart.wordpress.com)

Naïla Luc | portrait



Les plus lus

Gaz ménager: découvrez les nouveaux prix des différentes bonbonnes

La baisse du prix des bonbonnes de 12 kilos, 6 kilos et 5 kilos prend effet à partir de ce vendredi 5 mai. Le ministre d...

Concert : dernier passage sur Terre

Sébastien Margéot donne un ultime rendez-vous à ses fans, le samedi 12 octobre au Caudan Arts Center, pour clore la...

Faux billets en circulation dans le Sud: un mécanicien de 42 ans arrêté

Mamad Imtiaz Pachoo est accusé provisoirement de «Counterfeited Bank Note», sous l’article 42 de la Bank of Mauritius Ac...

Saisie de 95 kg de cocaïne : où était la douane ?

Les douaniers avaient des instructions : les engins de chantier importés devaient être contrôlés. Deux travailleurs...

Tipla partaze : un millefeuille avec Akshay Seebaluck

On n’interrompt pas un artiste à l’ouvrage. Quand le peintre a posé ses couleurs, nous nous installons autour d’un caf...