Policier voleur: le constable Sayed-Jamal avait été suspendu puis réintégré

3 mai 2020

 

constable Sayed-Jamal, vol

Fait-il partie des «éléments indésirables» dont parlait récemment le commissaire de police Mario Nobin ? Ce qui est sûr, c’est que le constable Sayed-Jamal se trouve dans de beaux draps. Interdit de ses fonctions avant d’être réintégré sous conditions l’année dernière, il a été arrêté vendredi 1e mai pour vol sur son lieu de travail. Deux bouteilles de détergent Nexoscour et un extincteur ont été retrouvés dans son sac.

Que faisait cet élément de la Special Support Unit (SSU), posté dans le département numéro 6, à Les Casernes, Curepipe, avec ces articles ? C’est ce que devra déterminer la Criminal Investigation Division (CID) de Curepipe. Le constable Sayed-Jamal a été arrêté dans la soirée de vendredi par ses supérieurs, notamment l’assistant surintendant de police (ASP) Gungadin et l’inspecteur Bhunjun.

Etat second

Le constable Sayed-Jamal compte une dizaine d’années de service. Interdit de ces fonctions pour son comportement, il avait réintégré le service l’année dernière et affecté à la SSU no. 5. Or sa conduite était loin d’être irréprochable. Souvent absent, l’habitant du Sud avait finalement été muté à la SSU no. 6 depuis un mois et demi. Selon nos recoupements, il ne se serait présenté qu’à deux reprises au travail, soit le jour de son affectation et le jour où il devait se soumettre au test rapide du Covid-19, vendredi 1er mai.

Fidèle à son habitude, le constable Sayed-Jamal ne s’est pointé aux Casernes que durant la journée. Suscitant l’inquiétude de ses collègues car il semblait être dans un état second. C’est finalement vers 21 heures que les hauts gradés ont effectué une visite surprise. Selon une source proche du dossier, le constable Sayed-Jamal s’apprêtait à quitter Les Casernes pour effectuer une patrouille dans le sud avec ses collègues. Mais il n’allait pas sortir les mains vides.

Interrogé sur le contenu de son sac, le constable Sayed-Jamal a volontairement retiré deux bouteilles de détergent Nexoscour. Questionné, il n’a pu fournir d’explication plausible. Alors qu’il quittait les lieux, son sac semblait toujours suspect. C’est alors qu’il a retiré un extincteur et a avoué l’avoir volé dans la cuisine.

Les hauts gradés n’ont eu d’autre choix que de rapporter l’affaire à la CID de Curepipe. Le policier Sayed-Jamal a été arrêté. Il a comparu devant le Bail and Remand Court sous une accusation provisoire de vol et a été libéré. Il devra retourner en Cour de Curepipe demain, lundi 4 mai, pour s’acquitter d’une caution de Rs 4 000 et signer une reconnaissance de dettes de Rs 40 000.

constable Sayed-Jamal | vol



Les plus lus

Gaz ménager: découvrez les nouveaux prix des différentes bonbonnes

La baisse du prix des bonbonnes de 12 kilos, 6 kilos et 5 kilos prend effet à partir de ce vendredi 5 mai. Le ministre d...

Concert : dernier passage sur Terre

Sébastien Margéot donne un ultime rendez-vous à ses fans, le samedi 12 octobre au Caudan Arts Center, pour clore la...

Saisie de 95 kg de cocaïne : où était la douane ?

Les douaniers avaient des instructions : les engins de chantier importés devaient être contrôlés. Deux travailleurs...

Trafic de drogue à Karo Calyptus: Priscilla Lisette mise hors d’état de nuire

86 doses d’héroïne et 12 semences de gandia ont été saisies au domicile de Priscilla Lisette, à Karo Kalyptus, samedi 14...

Phénomène J: le Mauricien qui chante l’amour à Mayotte

Vous voulez envoyer une chanson d’amour à votre partenaire mais vous manquez d’idée ? Pas de souci. Phénomène J est là...