Phoque blessé échoué au Nord: Maurice n’a pas l’expertise requise pour s’en occuper

28 janvier 2020

phoque mue Nord blessure

Le phoque a été aperçu dans nos eaux hier, lundi 27 janvier. Les autorités l’ont ramené vers le large mais il est revenu ce matin.

Des squalelets féroces (cookiecutter sharks) ont-ils attaqué le phoque échoué dans le Nord ? C’est ce que soupçonnent les autorités au vu de ses blessures. Il nous revient toutefois que Maurice n’aurait ni les ressources ni les spécialistes requis pour s’occuper du mammifère marin qui patouille dans nos eaux depuis hier, lundi 27 janvier. Il a été aperçu à Bain-Bœuf, Pointe-d’Azur, Cap-Malheureux et Pointe-aux-Canonniers jusqu’ici.

Le ministère de la Pêche et de l’économie océanique, apprend-on, est en contact avec des spécialistes réunionnais, français et tanzaniens. Selon ces derniers, il y a deux explications possibles concernant la présence du phoque dans nos eaux. Il serait soit entré dans sa période de mue, qui dure entre 25 et 28 jours. Soit, il a un problème. Selon nos recoupements, on ne peut qu’attendre pour en savoir plus à ce stade.

Hier après-midi, les officiers du ministère de la Pêche et de l’économie océanique ont tenté de ramener au large le phoque, dont le sexe ne peut être déterminé car il est juvénile. Mais le mammifère marin est revenu ce mardi matin 28 janvier. Le ministère a posté des officiers sur place. Ils veilleront à sa sécurité. Le phoque, explique-t-on, se trouve dans un état de stress. Comme c’est un animal sauvage, il se peut qu’il  se montre agressif ou se blesse davantage s’il se sent oppressé et tente de se sauver. Raison pour laquelle un périmètre de sécurité d’environ 100 mètre a été délimité autour de lui.

phoque



Les plus lus

Saisie de 95 kg de cocaïne : où était la douane ?

Les douaniers avaient des instructions : les engins de chantier importés devaient être contrôlés. Deux travailleurs...

Covid-19: «To merit enn kouronn», poème hommage à nos héros

«To merit enn couronn» a écrit Stelio Pierre-Louis dans un poème dédié aux combattants du coronavirus. L’art est la lang...

Tipla partaze : un millefeuille avec Akshay Seebaluck

On n’interrompt pas un artiste à l’ouvrage. Quand le peintre a posé ses couleurs, nous nous installons autour d’un caf...

La Barclays Bank passe du bleu au rouge d’Absa

La Barclays opère depuis ce lundi 10 février sous le nom d’Absa bank. De nouvelles opportunités s’offrent maintenant aux...

Mon drôle d’anniversaire en confinement

Malgré le confinement, la vie de s’arrête pas. Et en l’espace de ces trois dernières semaines, plusieurs de nos compatri...