Meurtre à Bel-Air: les caméras de surveillance étaient en panne

17 mai 2020

La police criminelle a déjà interrogé huit personnes dans l’enquête entourant le meurtre de Heeramanee Jugurnauth, plus connue comme Nilma, survenu vendredi 15 mai dans une quincaillerie. Les enquêteurs se sont heurtés à un premier obstacle.

S’agit-il d’un vol qui aurait mal tourné ou d’un règlement de compte ? C’est ce qui devra déterminer les enquêteurs de la Major Crime Investigation Team (MCIT) et la Criminal Investigation Division (CID) de Bel-Air. Nilma Jugurnauth est morte après avoir été frappée au cou. C’est ce qu’a relevé le Dr Sudesh Kumar Gungadin dans le rapport d’autopsie. Les enquêteurs sont toujours à la recherche d’un premier suspect.

Après avoir retrouvé le corps inerte de la victime dans la quincaillerie, sise à la route principale de Bel-Air Rivière-Sèche, les policiers espéraient avoir de la chance après avoir aperçu les caméras de surveillance sur les lieux. Mais hier, samedi 16 mai, ils se sont heurtés à un premier obstacle. Les caméras CCTV sont toutes hors service. Le propriétaire de la quincaillerie a confirmé aux policiers que la victime était une employée et résidait à La Lucie Roy, Bel-Air.

Trois suspects interrogés samedi

Dans la journée du samedi 16 mai, les enquêteurs ont interrogé trois personnes, soit deux habitants de Poste-de-Flacq, âgés de 29 et 42 ans, ainsi qu’un jeune homme de 22 ans. Leur interrogatoire a eu lieu «under warning». Les enquêteurs ont, par la suite, effectué une descente à leur domicile où une fouille a eu lieu. Rien de compromettant n’a été trouvé. Après que leur alibi a été vérifié, les trois suspects ont été autorisés à rentrer chez eux.

Par ailleurs, cinq autres personnes ont été questionnées par les hommes de l’inspecteur Motee vendredi après-midi, 15 mai. Il s’agit d’un superviseur travaillant à proximité de la quincaillerie et un employé. Un proche de la victime âgé de 53 ans, ainsi qu’un chauffeur âgé de 49 ans ont été eux aussi sollicités pour cette enquête. Les quatre personnes ont été autorisées à rentrer chez elles, de même qu’une femme âgée de 29 ans.

L’enquête, qui est en cours, est placée sous la supervision de l’assistant commissaire de police (ACP) Mannaram et l’assistant surintendant de police (ASP) Babajee.

Bel-Air-Rivière-Sèche | meurtre | Nilma Jugurnauth



Les plus lus

Gaz ménager: découvrez les nouveaux prix des différentes bonbonnes

La baisse du prix des bonbonnes de 12 kilos, 6 kilos et 5 kilos prend effet à partir de ce vendredi 5 mai. Le ministre d...

Concert : dernier passage sur Terre

Sébastien Margéot donne un ultime rendez-vous à ses fans, le samedi 12 octobre au Caudan Arts Center, pour clore la...

Faux billets en circulation dans le Sud: un mécanicien de 42 ans arrêté

Mamad Imtiaz Pachoo est accusé provisoirement de «Counterfeited Bank Note», sous l’article 42 de la Bank of Mauritius Ac...

Saisie de 95 kg de cocaïne : où était la douane ?

Les douaniers avaient des instructions : les engins de chantier importés devaient être contrôlés. Deux travailleurs...

Tipla partaze : un millefeuille avec Akshay Seebaluck

On n’interrompt pas un artiste à l’ouvrage. Quand le peintre a posé ses couleurs, nous nous installons autour d’un caf...