Greta Thunberg, écologistes mauriciens, même combat

15 février 2020

Greta Thunberg, écologistes mauriciens, prix Nobel de la paix

Pour les écologistes mauriciens, la jeune Greta Thunberg représente le visage de leur combat.

La seconde fois sera-t-elle la bonne ? Après 2019, la toute jeune militante pour le climat Greta Thunberg a été proposée au prix Nobel de la paix. Ce qui ne peut que réjouir les militants écologistes mauriciens pour qui l’adolescente suédoise est une source d’inspiration. La jeune fille est devenue le visage d’un mouvement environnemental mondial, Fridays for Future, et a gagné une reconnaissance internationale.

«Nous avons été très inspirés par la lutte que mène Greta et nous voulions l’aider à sensibiliser les gens sur la crise climatique», explique Sonakshi Deerpalsing, coordinatrice de la branche mauricienne de Fridays for Future. La militante pour le climat s’est donné pour mission de sensibiliser les jeunes Mauriciens sur les conséquences du changement climatique. «Ce que les gens ignorent souvent, c’est qu’il y a un lien solide entre le changement climatique et les problèmes socio-économiques.»

Selon Sonakshi Deerpalsing, le dérèglement climatique augmente le risque de catastrophes naturelles dont l’impact peut nuire durablement à l’économie du pays. Conséquence : les disparités entre les pays du nord et ceux du sud s’accentuent. La jeune femme y voit une injustice flagrante. «C’est ironique que les grands pays polluent le plus mais que ce sont les petites nations qui en souffrent», lâche-t-elle, amère.

Greta Thunberg est aussi connue pour avoir encouragé les élèves à délaisser les bancs de l’école, chaque vendredi, pour manifester contre l’inaction, voire la lenteur des prises de décision des autorités face au changement climatique. Une initiative qu’a adoptée la branche locale du mouvement lancé par la jeune Suédoise. «Fridays for Future Mauritius a déjà attiré l’attention de Greta. Elle a souvent republié les images de nos manifestations et de nos activités», avance Sonakshi Deerpalsin.

«Greta représente le visage de notre combat»

De son côté, Carina Gounden, porte-parole de l’ONG Aret Kokin Nu Laplaz (AKNL), fait ressortir que «la question n’est pas de savoir si elle va gagner, mais si nous allons gagner». Pour la militante écologiste, «nous ne sommes qu’un et Greta représente le visage de notre combat». Elle applaudit d’ailleurs la jeune fille qui s’acharne à démontrer les failles dans la loi.

Carina Gounden insiste sur l’immédiateté de la situation. «Si nous ne réagissons pas vite, d’ici 2050, nous allons perdre la moitié de nos plages et en 2100, le niveau de la mer augmentera d’un mètre», s’inquiète-t-elle.

«Sans Greta Thunberg, la question du climat n’aurait pas  autant été à l’ordre du jour qu’elle l’est aujourd’hui dans le monde entier», reconnaît, pour sa part, Stephan Gua, membre de Rezistans ek Alternativ. Il est d’avis que la Suédoise ne s’intéresse nullement à recevoir le prix Nobel de la paix. «C’est son combat qui l’intéresse.»

«Notre lutte est similaire»

Stephan Gua souligne que Maurice est l’un des pays les plus affectés par le changement climatique et compare le parcours de Greta Thunberg au sien. «Notre lutte est similaire car nous visons tous les deux une société meilleure», dit-il.

C’est début octobre que l’identité du prix Nobel de la paix 2020 sera connue. L’année dernière, cette récompense a été attribuée au Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, pour ses efforts dans la résolution d’un conflit de longue date avec l’Érythrée. Si le prix Nobel lui est passé sous le nez, Greta Thunberg a obtenu, l’année dernière, le Right Livelihood Award, aussi connu comme l’«Alternative Nobel». Sans compter qu’elle a aussi été nommée «Person of the Year» par le Time magazine.

Greta Thunberg a été invitée à prendre la parole sur la scène mondiale à de multiples occasions, y compris lors du Sommet de l’Organisation des Nations unies à New York en septembre dernier. Ou encore, lors de la réunion annuelle des Nations unies sur le climat à Madrid en décembre 2019. Et, plus récemment, au Forum économique mondial de Davos, en Suisse.

écologistes mauriciens | Fridays for Future | Greta Thunberg | prix Nobel de la paix



Les plus lus

Quand Veena Ramgoolam apporte son «soutien» au leader des rouges

  Veena Ramgoolam a le sens du timing. Alors que Pravind Jugnauth s’attaque à la vie privée de Navin Ramgool...

Sky to Be se trouve un mentor en Vinod Appadoo, le commissaire des prisons

La prison a-t-elle fait de Sky to Be un nouvel homme ? Le chanteur semble apaisé. Il a repris du poids. Sa frêle silhoue...

Prison de Melrose: Jean Alain Auguste est-il mort par pendaison ?

La famille Auguste, résidant à Cassis, veut des réponses. Jean Alain Auguste, âgé de 30 ans, est-il mort par pendais...

[VIDEO] Lemond Kare: une prophétie réalisée

Lemond Kare, lancé le 12 avril, symbolise notre époque et ses maux. Tout en respectant le confinement, The Prophecy trav...

[VIDEO] Découvrez le clip de To merit enn kouronn chanté par Linzy Bacbotte

C’est à 10 h 30, ce jeudi 16 avril, que le clip vidéo a été lancé. La chanteuse Linzy Bacbotte pose sa voix sur To merit...