Gandia: plus de 800 plantes déracinées à Goodlands et Cap-Malheureux

5 juin 2020

plantation de gandia

Au total, 804 plantes de gandia ont été déracinées à Goodlands et Cap-Malheureux.

Ces cultivateurs de cannabis pensaient leurs plantations bien cachées au beau milieu de terrains boisés et abandonnés. Mais c’était mal connaître la détermination des policiers. Après des arrestations dans la région et ayant glané des renseignements, l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) de la Northern Division a ratissé les terrains en friche hier, jeudi 4 juin. Quatre opérations ont eu lieu. Plus de 800 plantes de cannabis ont été déracinées au total.

Cette unité de la brigade antidrogue a sollicité l’intervention de la Police Helicopter Squadron pour mener ces opérations à bon port. La récolte a débuté à 11 h 45, sur un terrain abandonné à Bain-de-Rosnay, Goodlands. Ayant repéré la plantation, les hommes du sergent Ragoomundun ont déraciné 130 plantes de gandia mesurant entre 6 cm et 1 m 20. Aucune trace du cultivateur sur les lieux.

Par la suite, la Police Helicopter Squadron a épaulé le sergent Grandport et son équipe à Madame Azor, Goodlands. Toujours sur un terrain en friche, ils ont trouvé un total de 61 plantes de gandia mesurant entre 19 cm et 65 cm, vers 13 heures. Les enquêteurs pensent qu’il s’agit du même réseau opérant dans la localité.

Cap-Malheureux

Outre Goodlands, la région de Cap-Malheureux a été passée au peigne fin par les limiers de la Northern Division. Il s’avère que la récolte a été bien plus fructueuse qu’à Goodlands. Sur deux différents terrains boisés et abandonnés, deux équipes menées respectivement par les sergents Burkuth et Sham ont découvert des centaines de plantes de cannabis. La première escouade a déterré 352 plantes de gandia mesurant entre 4 cm et 72 cm, alors que la seconde équipe a déraciné 261 plantes de gandia mesurant entre 15 cm et 35 cm.

Dans les locaux de l’ADSU de la Northern Division, les policiers ont totalisé 804 plantes de gandia. La brigade antidrogue soupçonne déjà des dealers de la région d’être à l’origine de ces plantations. Ces suspects seront prochainement mis sous une surveillance stricte et contrôlée.

Cette opération survient après l’arrestation d’un suspect, âgé de 38 ans, mercredi 3 juin. Lors d’une perquisition à son domicile, l’ADSU du Nord avait retrouvé deux plantes de gandia et 27 semences. L’enquête est supervisée par le surintendant de police (SP) Beharry et l’assistant surintendant de police (ASP) Hosannee.

Cap-Malheureux | Goodlands | plantation de cannabis



Les plus lus

Atelier Mo’Zar:Jazzy Christophe décroche une troisième bourse de Berklee

A tout juste 17 ans, Jazzy Christophe vient de décrocher une troisième bourse offerte par le Berklee College of music. I...

Blakkayo: le solda koltar devenu témoin de la vie

Onze ans déjà que Blakkayo n’a pas sorti d’album. Sur l’insistance de ses fans, l’artiste propose «Soz Serye», son quatr...

Komiko : 25 ans de fous rires

Il était une fois, dans les années 90, une joyeuse bande d’amis qui partageaient la passion de faire rire les gens...

Législatives 2019 : Rama Valayden ferait campagne pour Pravind Jugnauth

Membre du Parti travailliste (PTr) jusqu’à récemment, l’avocat Rama Valayden roulerait désormais pour l’Alliance Mor...

Maha Shivaratree : SMP célèbre le mauricianisme au Ganga Talao

L’Organisation non-gouvernementale (ONG) Solidarite Marye Pike (SMP) a mobilisé  plusieurs centaines de ses agents à Gra...