France : Enceinte, une Mauricienne de 15 ans tuée par son petit ami de 17 ans

1 novembre 2019

Une adolescente de 15 ans d’origine mauricienne a été tuée dans la soirée du vendredi au samedi 26 octobre par son petit ami de deux ans son aîné dans la commune de Creil, dans l’Oise, en France. Son corps en partie calciné a été découvert le lendemain dans une cabane située dans un jardin public.

L’autopsie a révélé que la victime avait été poignardée à au moins deux reprises au niveau de l’abdomen. Son frère a indiqué qu’elle était enceinte et a même remis aux enquêteurs un test de grossesse, ce qui pourrait déterminer si c’est le motif qui a poussé le petit ami, connu des services de police pour délinquance mineure et placé en garde à vue depuis mercredi, à la tuer.

L’adolescente avait disparu de son domicile vendredi soir et c’est son frère qui avait lancé un avis de recherche via les réseaux sociaux dès le lendemain. «Elle voulait peut-être garder le bébé et lui ne voulait pas», a déclaré le frère de la victime.

«Ce n’est pas une famille de croyants ultra-religieux comme j’ai pu le lire sur les réseaux sociaux. La gamine vivait comme toutes les filles de son âge. Elle était jolie, plutôt coquette», a fait ressortir un voisin au Parisien. Des habitants de la commune ont mis en ligne une cagnotte pour aider sa famille, tout comme la mosquée de la localité.

Bien que le petit ami garde le silence sur le drame, des témoins l’ont aperçu quittant la cabane après avoir pris soin de fermer la porte. Le lycéen avait des traces de sang sur ses chaussures selon sa mère et des traces de brûlures ont été relevées sur l’une de ses chevilles.

Un proche du jeune homme a aussi déclaré qu’il s’était confié qu’il avait tué sa petite amie. Selon le procureur Jean-Baptiste Bladier, il était animé par une «volonté de tuer».



Les plus lus

Covid-19: «To merit enn kouronn», poème hommage à nos héros

«To merit enn couronn» a écrit Stelio Pierre-Louis dans un poème dédié aux combattants du coronavirus. L’art est la lang...

Tipla partaze : un millefeuille avec Akshay Seebaluck

On n’interrompt pas un artiste à l’ouvrage. Quand le peintre a posé ses couleurs, nous nous installons autour d’un caf...

La Barclays Bank passe du bleu au rouge d’Absa

La Barclays opère depuis ce lundi 10 février sous le nom d’Absa bank. De nouvelles opportunités s’offrent maintenant aux...

Mon drôle d’anniversaire en confinement

Malgré le confinement, la vie de s’arrête pas. Et en l’espace de ces trois dernières semaines, plusieurs de nos compatri...

Covid-19 – La Psychose

Peut-on suivre l'exemple hyperdiscipliné chinois pour combattre le Covid-19 ? C'est la question que se pose Alii Bhurtun...