Dealer de drogue synthétique à seulement 16 ans…

3 juin 2020

(Credit photo: capital.fr) Le mineur reste en détention jusqu’à sa prochaine comparution.

La plupart des jeunes de son âge sont accro aux consoles de jeu ou sont à la pointe de la technologie. Mais lui, a opté pour des activités illicites. Alors qu’il a célébré ses 16 ans le 28 mars dernier, cet adolescent est actuellement derrière les barreaux pour trafic de drogue synthétique.

Ses mauvaises fréquentations, selon un officier de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) de la Western Division, ont eu raison de lui. Selon une source proche du dossier, le mineur, qui réside à Crystal Lane, Stanley, Rose-Hill, n’a pas pris conscience de l’influence néfaste de son cercle d’amis et s’est laissé tenter par le business de la drogue. Son nom avait été cité pour la première fois dans une enquête précédente. Depuis, il avait été placé sous stricte surveillance. Mais au vu de ses activités illicites au quotidien, la brigade antidrogue n’a eu d’autre choix que de l’interpeller.

Le sergent Jules et son équipe ont effectué une descente à son domicile hier matin, mardi 2 juin, peu avant 8 heures. Une perquisition qui l’a pris de court. En présence de la mère de l’adolescent, les policiers ont fouillé de fond en comble sa chambre et ses effets personnels. C’est ainsi que les limiers ont trouvé un sachet contenant une quantité de drogue synthétique, soit plus de cinq grammes. Outre la drogue, la brigade des stups a procédé à la saisie d’une somme de Rs 3 550. Elle soupçonne cet argent de provenir de la vente de drogue.

Embarqué au bureau de l’ADSU à Rose-Hill, en compagnie de sa mère, le jeune dealer a été interrogé  sur la provenance de la drogue synthétique. Les policiers devront tirer cette affaire au clair et déterminer si le mineur a été recruté par un réseau dans cette région.

Pour sa première comparution devant un magistrat, l’adolescent n’a pas été épargné. Il répond actuellement d’une accusation provisoire de «drug dealing : possession of synthetic cannabinoids for the purpose of selling». Il n’a pas obtenu la remise en liberté conditionnelle et passera ses nuits derrière les barreaux jusqu’à sa nouvelle comparution devant la cour de Rose-Hill.

drogue synthétique | mineur | Stanley



Les plus lus

Désiré François : «J’ai repris ma carrière en main après avoir sombré dans l’alcool»...

Connu pour son talent de chanteur et de compositeur, Désiré François n’a pas pris une ride. Nous sommes partis à la renc...

Online typing job: a case of scamming reported to the Cybercrime Unit

Online job is one of the dream jobs of many people given the flexibility and the lucrative salary that come along. Howev...

Jean Yves l’Onflé : «L’expo Lasalinn est un acte engagé»

Dix artistes se sont emparés d’un patrimoine local pour en faire une exposition. Du 25 octobre au 15 novembre, le public...

Portrait: la vie tout en couleurs de Naïla Luc

Maquilleuse professionnelle, enseignante, sportive, figurante dans les clips vidéo... Naïla Luc a plusieurs cordes à son...

Hannah Khan Juhoor: une âme bercée par la musique

Femme de caractère et pleine d’enthousiasme, Hannah Khan Juhoor est à la tête de Jerry N The Resistance. Elle a su insuf...