COVID-19 : Grogne des employés de la CNT

22 mars 2020

Ils réclament des masques et des gants conformes aux normes sanitaires pour être en sécurité, mais aussi pour protéger les passagers. Un employé de la Compagnie nationale de transport (CNT) a fait circuler, le matin du 21 mars 2020, une vidéo sur les réseaux sociaux, dénonçant la qualité du matériel de protection qui leur a été donné. 

«Nous avons quitté notre maison à 4 heures du matin, et voyez la mauvaise qualité des masques et des gants que nous avons eus », déplore Kishan Parbotia dans la vidéo. Cet employé de la CNT du dépôt de Forest-Side explique que c’est important que lui et ses collègues soient bien protégés car ils sont en contact avec bon nombre de personnes régulièrement.   

Toutefois, Sunil Gopal, le responsable de la cellule de communication de la CNT, affirme que le problème a déjà été résolu. «Nous avons déjà distribué environ 200 masques jetables, parce que ce n’est pas si facile de se procurer les masques N95. Nous avons cependant passé une commande et nous les aurons incessamment», affirme-t-il. Par ailleurs, Sunil Gopal explique qu’étant donné que les employés avaient fait une demande pour obtenir ces équipements de protection, «nous leur avons donc donné ceux que nous avions à notre disposition en attendant d’avoir les masques N95. Dès que nous les recevrons , ils seront distribués au personnel ».

De moins en moins d’autobus sur nos routes 

Sunil Gopal ajoute aussi que 20 autobus étaient prévues sur nos routes le samedi 21 mars, alors que seulement 14 étaient opérationnels. « C’est déjà bien que nous ayons réussi à maintenir le service. Je pense que la situation est sous contrôle. Les autobus des autres dépôts sont sur nos routes d’après le programme établi», avance-t-il. Le responsable de communication de la CNT précise que cette compagnie opère de 6h00 à 19h00 de façon ininterrompue.

En ce qui concerne le premier jour de confinement, Sunil Gopal indique que la CNT a tourné à 25% de sa capacité opérationnelle, avec 80 autobus. Notre interlocuteur pense que ce sera ainsi pendant les jours à venir, à moins que des décisions drastiques soient prises. « Nous avons aussi remarqué un nombre très faible de passagers. Nos autobus sont la plupart du temps vides », explique Sunil Gopal. 

Le port d’un masque

Le Dr Sumayyah Hosany, mauricienne et médecin volontaire à Wenzhou, en Chine, souligne que le port d’un masque ne fait pas partie des recommandations de l’OMS. Cependant, l’OMS a expliqué qu’il est nécessaire de garder une distance d’un mètre et de porter le masque si quelqu’un est enrhumé ou a une toux. « Or, c’est aussi important de noter qu’à Maurice c’est difficile de garder cette distance d’un mètre », dit-elle. Pour rappel, le Dr Sumayyah était parmi les volontaires à aider pendant l’épidémie du covid-19 à Wuhan. Elle travaillait aux postes de contrôle où elle diagnostiquait la maladie chez les personnes présentant des symptômes du coronavirus. 

CNT | covid-19 | transport en commun



Les plus lus

Online typing job: a case of scamming reported to the Cybercrime Unit

Online job is one of the dream jobs of many people given the flexibility and the lucrative salary that come along. Howev...

Casela Nature Parks: huit incidents répertoriés en dix ans

Une touriste allemande âgée de 42 ans s’est fracturée les deux jambes alors qu’elle pratiquait de la tyrolienne au Casel...

Surexposition aux écrans: les conséquences sur les enfants

Les enfants naissent désormais dans un environnement hyper-connecté. Ces nouvelles technologie peuvent être d’un apport...

Gaz ménager: découvrez les nouveaux prix des différentes bonbonnes

La baisse du prix des bonbonnes de 12 kilos, 6 kilos et 5 kilos prend effet à partir de ce vendredi 5 mai. Le ministre d...

Victoria’s Secret annule son défilé : la lingerie entre dans l’ère #MeToo...

Ce fut l'un des défilés de mode les plus suivis pendant 20 ans : la marque de lingerie américaine Victoria's Secret...