Confinement: astuces pour mieux encadrer les enfants

6 avril 2020

Covid-19, confinement, enfants

Le pays entame, ce lundi 6 avril, sa troisième semaine de confinement. Le couvre-feu ayant été étendu jusqu’au 15 avril en raison de la propagation du Covid-19. Notre routine quotidienne ayant été chamboulée du jour au lendemain, il est facile de perdre ses repères, autant temporel que spatial. Comment, dès lors, encadrer ses enfants ? La psychologue Emilie Prosper nous donne quelques conseils.

Ecouter les infos une à deux fois par jour

Covid-19, confinement, enfants

La psychologue Emilie Prosper donne des conseils pour que mieux passer le confinement avec les enfants.

S’il demeure essentiel de se tenir informé de l’évolution de la situation, il nous faut éviter de consulter en boucle les informations, ce qui ne ferait qu’amplifier notre niveau de stress. On pourrait, par exemple, se limiter à consulter 1 à 2 fois par jour les sources d’informations.

La psychologue souligne qu’il est important de parler de ce qui se passe en famille, en adoptant un discours clair, simple et accessible à l’enfant. Elle conseille de prendre le temps de répondre à ses interrogations, de l’aider à mettre des mots sur sa représentation de la pandémie, du confinement, de ce qu’il peut voir et entendre et surtout de ce que cela provoque en lui comme émotions, enfin de le rassurer sur la situation.   

Maintenir un rythme de vie stable

Il existe actuellement une perte de repères, temporel et spatial. Raison pour laquelle il est conseillé de maintenir un rythme de vie stable, ce qui n’est pas chose facile pour chacun d’entre nous. Il l’est d’autant moins pour un enfant qui a besoin de repères, d’un cadre précis pour se sentir suffisamment en sécurité, fait remarquer Emilie Prosper. L’organisation du quotidien de la famille reste donc essentielle, avec des plages horaires définies du lever au coucher. Ce qui permettra une certaine ritualisation.

Proposer une activité scolaire

«Le fait de leur demander de faire des devoirs à la maison n’aura pas le même sens qu’à l’école», prévient la psychologue. Il faut donc maintenir un rythme qui soit proche du scolaire pour pouvoir différencier le week-end de la semaine. Pour permettre à votre enfant de se repérer plus facilement dans le temps, vous pouvez lui proposer un emploi du temps de la semaine avec un support visuel dans l’idéal. Y inscrire un temps scolaire afin de continuer d’avoir une activité scolaire est important.

Les modalités de ce maintien de «l’école à la maison» peuvent être relativement souples. L’apprentissage par des supports pédagogiques ludiques, comme des documentaires scientifiques ; la lecture par le biais d’une recette de pâtisserie ; travailler la compréhension avec des histoires à écouter ; un temps de jeux avec écran et un temps de jeux sans écran ; un temps calme incluant relaxation, musique douce, petit massage des mains et des pieds, lecture de conte ; des activités sportives en sont autant d’exemples. «Le tout est de faire preuve de suffisamment de souplesse et de laisser parler sa créativité», avance Emilie Prosper.

Elle précise, dans la foulée, qu’il est important de respecter le rythme biologique de l’enfant, ou du moins essayer de trouver un compromis entre son rythme biologique et le fonctionnement de la maison / organisation de la famille. Elle propose également de décider ensemble d’un temps collectif en famille, tel que des soirées cinéma à la maison, soirée karaoké, soirée jeux de société, temps d’activités physiques, entre autres.

Il est, par ailleurs, souligne la psychologue, extrêmement important de respecter le fait que l’enfant ou le jeune ait besoin d’un temps seul pour lui ou d’être en lien avec ses amis sur les réseaux sociaux.

confinement | covid-19 | enfants



Les plus lus

Coronavirus: un renvoi des Jeux olympiques de Tokyo pas à écarter

La tenue des Jeux olympiques de Tokyo, au Japon, semble compromise en raison de l'épidémie de coronavirus. Une décision...

Sa fille de 17 ans est enceinte d’un ado de 14 ans: les regrets d’une mère

A 17 ans seulement, cette adolescente s'apprête à devenir mère. Le futur papa n'a, lui, que 14 ans. Une situation que re...

Phénomène J: le Mauricien qui chante l’amour à Mayotte

Vous voulez envoyer une chanson d’amour à votre partenaire mais vous manquez d’idée ? Pas de souci. Phénomène J est là...

Confinement: chez les Sirop, on ne s’ennuie jamais !

Confinement rime avec routine, rime avec ennui ? Pas pour les Sirop. Avec Olivier, Odile et Christina Sirop, fous rires...

Coronavirus: le SOS des artistes qui ont perdu leur gagne-pain

  «Mo nepli kone si mo pou ena manze pou donn mo fami ban mwa ki pe vini…» Le musicien Serge Bhodoo est rongé...