Cité Ste-Claire: trois arrestations, du gaz lacrymogène utilisé

30 avril 2020

Louis John Brant Vivien, trafic de drogue, Cité Ste-Claire

Chez Louis John Brant Vivien, environ 70 grammes d’héroïne, plus de 69 grammes de drogue synthétique et une somme de Rs 9 350 ont été saisis.

Nouvelle arrestation pour le présumé cerveau du trafic de drogue à Cité Ste-Claire. Louis John Brant Vivien, 37 ans, a été interpellé hier après-midi, mercredi 29 avril, après une descente musclée de l’inspecteur Sevanandee et la brigade antidrogue (ADSU) de l’Est. Au cours de cette opération, deux autres habitants ont été arrêtées et un policier a été blessé.

En liberté conditionnelle pour blanchiment d’argent, Louis John Brant était dans le collimateur de la brigade des stups. L’inspecteur Sevanandee, les sergents Greedharry et Aza et leur équipe de l’Eastern Division ont déployé toute l’artillerie pour cette nouvelle opération. Ils étaient épaulés par le commando marine (MARCOSS), le GIPM, la brigade anti-émeute (SSU) et d’autres unités.

Louis John Brant Vivien, trafic de drogue, Cité Ste-Claire

Louis John Brant Vivien avait été arrêté en novembre 2016 après qu’environ Rs 5 millions ont été découvertes à son domicile.

Trois maisons à Cité Ste-Claire ont été perquisitionnées simultanément mercredi après-midi. Chez Louis John Brant Vivien, les policiers ont saisi environ 70 grammes d’héroïne, estimés à plus de Rs 1 million, et plus de 69 grammes de drogue synthétique, d’une valeur marchande estimée à Rs 346, 750. Une somme de Rs 9 350 a aussi été découverte.

Le domicile d’un dénommé Jean Noël Pascal Juliette, 39 ans, a également été fouillé. Les limiers ont mis la main sur 107 doses d’héroïne, Rs 13 475 et d’autres équipements pour la vente de drogue. La maison de Nicolas Josian Antonio Juliette, 41 ans, a été passée au peigne fin. 27 grammes d’héroïne, 10 grammes de drogue synthétique et Rs 2 300 ont été placées sous scellés.

Rude affrontement

Au cours de cette opération, environ 300 habitants de la localité se sont amassés pour prendre à partie les policiers. Bouteilles, briques et pierres ont été lancées en direction des limiers. Un élément de la brigade antidrogue a été touché. Blessé, il a été transporté à l’hôpital où il a reçu des soins. Son état de santé n’inspire aucune inquiétude. Deux véhicules de la SSU ont été endommagés. La brigade anti-émeute a dû avoir recours au gaz lacrymogène pour disperser la foule hostile.

Les trois suspects ont été maintenus en détention sous les instructions du surintendant de police (SP) Ramgoolam. Louis John Brant Vivien, Jean Noël Pascal Juliette et Nicolas Josian Antonio Juliette devront répondre d’une accusation provisoire de «Drug Dealing – Possession of Heroin for the purpose of selling» devant le tribunal de Mapou.

En 2015, Louis John Brant Vivien fait parler de lui pour la première fois pour possession du gandia. C’est toutefois en novembre 2016 que son nom est fiché comme un présumé cerveau du trafic de drogue à Maurice. Lors de cette descente, quatre ans de cela, l’ADSU avait découvert plus de Rs 4 millions soigneusement dissimulées dans un meuble en bois, ainsi que plus de Rs 185 000 cachées dans une table en béton dans sa cuisine.

cité Ste-Claire | Louis John Brant Vivien | trafic de drogue



Les plus lus

[Covid-19] Assistance Schemes: paiements à partir de ce jeudi

D’ici le 30 avril, la MRA devrait avoir effectué tous les paiements sous le Wage Assistance Scheme et le Self-Employed A...

Joomaye: «Faites votre demande de Work Access Permit sur besafemoris.mu»

L’actuel WAP délivré par le commissaire de police ne sera plus valide dans les prochains jours. Pour circuler, il faudra...

Coronavirus: un renvoi des Jeux olympiques de Tokyo pas à écarter

La tenue des Jeux olympiques de Tokyo, au Japon, semble compromise en raison de l'épidémie de coronavirus. Une décision...

Tacha Lamour agressée en direct sur Facebook

Tacha Lamour a été  victime d’une agression par un  groupe d’internautes. Cette affaire aurait pour toile de fond une vi...

Komiko : 25 ans de fous rires

Il était une fois, dans les années 90, une joyeuse bande d’amis qui partageaient la passion de faire rire les gens...