Baby blues et dépression post-partum: ces maux qui se taisent

16 février 2020

baby blues, dépression post-partum

Baby blues et dépression post-partum. Des mots qui sont de plus en plus présents dans les couloirs des maternités mais dont on entend très peu parler ailleurs. Crise d’angoisse, saute d’humeur, insomnie ou encore pleurs incontrôlables deviennent souvent le quotidien des nouvelles mères. L’accouchement étant un moment heureux, on oublie bien souvent de préparer les mamans à la période d’après-accouchement qui, dans certains cas, ne se passe pas comme prévu. La psychologue Céline Schobben nous en dit plus…

«Il est important de différencier le baby blues et la dépression post-partum», explique Céline Schobben. La psychologue avance que bien que le baby blues et la dépression post-partum ont pour origine commune l’arrivée d’un enfant, il faut savoir qu’une dépression post-partum est plus grave et dure plus longtemps. «Le baby blues se manifeste chez beaucoup de femmes et pourrait être considéré comme une période normale dans la mesure où la mère se remet de sa grossesse et de son accouchement et qu’elle s’adapte à la venue de son nouvel enfant. Le baby blues disparaît au maximum deux semaines après l’arrivée du bébé», fait ressortir la psychologue.

Facteurs déclencheurs

Or, la dépression post-partum apparaît bien plus tard que le baby blues, entre 6 à 8 semaines après la naissance du bébé. Selon Céline Schobben, il existe différents facteurs déclencheurs, la plupart de nature psychologique. «Le fait d’avoir déjà souffert de dépression dans le passé, le stress causé par des évènements difficiles, une vie conjugale compliquée et un manque de soutien social après son accouchement pourraient contribuer à la déclencher.» Une grande tristesse, une perte de motivation, des difficultés dans sa relation avec son enfant, un sentiment de culpabilité ou encore une grande fatigue sont des signaux qui alertent. Il faut au moins que deux de ces symptômes soient détectés pour faire le diagnostic. 

Comment en guérir ?

Comment en guérit-on ? « Un suivi thérapeutique avec un psychologue et parfois la nécessité de prendre des médicaments tels qu’un antidépresseur. Une personne souffrant de dépression doit être accompagnée, que ce soit par un psychologue, un psychiatre ou les deux, selon les besoins», souligne Céline Schobben.

Témoignages de mamans

Pour mieux comprendre l’univers de cette maladie, nous sommes allés à la rencontre de ceux qui en souffrent. Sourayah, 27 ans, a été diagnostiquée de dépression post-partum un mois après son accouchement : «En 2017, j’ai accouché de jumelles dont l’une est morte à la naissance. Même si l’un des bébés était toujours vivant, j’étais éperdument triste. Je pleurais tous les jours et je ne ressentais aucun attachement envers mon enfant. Je la regardais et je me sentais vide de tout sentiment maternel. Une fois, ma fille qui avait à peine un mois pleurait tellement que j’ai voulu la frapper. Je ne me reconnaissais plus. Heureusement, mon mari était là pour me soutenir. J’ai commencé une thérapie chez un psychologue et petit à petit, j’ai appris à me contrôler», témoigne cette jeune maman. Sourayah, dont la fille est aujourd’hui âgée de 3 ans, s’en sort petit à petit avec le soutien de son époux. «On ne guérit pas facilement d’une dépression, il faut juste accepter et faire face à la réalité avec le soutien de son entourage.»

Natacha, 35 ans, raconte que le plus dur, c’est le regard des gens. «La dépression est un mal qui ne se lit pas sur le visage. Les gens ont tendance à se fier aux expressions que l’on projette pour nous juger sans se rendre compte que l’on souffre», raconte la jeune femme. Natacha nous parle également de ce sentiment d’inefficacité et de culpabilité qui ronge le quotidien. «Si je pouvais passer un message au monde, je dirais aux gens de cesser les critiques inutiles et d’arrêter de nous donner des ordres. Des fois j’ai l’impression que l’on prend des décisions à ma place comme si j’étais déjà morte», confie Natacha.

La perte d’autonomie peut alors causer bien des dégâts et approfondir le mal pour les femmes se trouvant déjà dans cette situation.

Baby blues | dépression Post-partum



Les plus lus

Quand Veena Ramgoolam apporte son «soutien» au leader des rouges

  Veena Ramgoolam a le sens du timing. Alors que Pravind Jugnauth s’attaque à la vie privée de Navin Ramgool...

Sky to Be se trouve un mentor en Vinod Appadoo, le commissaire des prisons

La prison a-t-elle fait de Sky to Be un nouvel homme ? Le chanteur semble apaisé. Il a repris du poids. Sa frêle silhoue...

[VIDEO] Lemond Kare: une prophétie réalisée

Lemond Kare, lancé le 12 avril, symbolise notre époque et ses maux. Tout en respectant le confinement, The Prophecy trav...

Prison de Melrose: Jean Alain Auguste est-il mort par pendaison ?

La famille Auguste, résidant à Cassis, veut des réponses. Jean Alain Auguste, âgé de 30 ans, est-il mort par pendais...

[VIDEO] Découvrez le clip de To merit enn kouronn chanté par Linzy Bacbotte

C’est à 10 h 30, ce jeudi 16 avril, que le clip vidéo a été lancé. La chanteuse Linzy Bacbotte pose sa voix sur To merit...