A Grand-Gaube, «zot pe detrir lanatir pou konstrir villa de luxe !»

15 mars 2020

zones humides, Grand-Gaube, plage de Melville, projet immobilier

Le sable blanc et fin de la plage de Melville a été excavé.

À l’entrée de la plage de Melville, à Grand-Gaube, le bruit des pelleteuses est assourdissant. Le sable blanc et fin a été excavé en pile sur le sol côtier. Sous un soleil de plomb, vêtus de vestes à haute visibilité, dotés d’équipements de sécurité et portant des casques jaunes, des hommes et des femmes sont au travail. Le va-et-vient incessant des camions remplis de matériaux de construction laisse présager qu’un projet d’envergure est en cours. L’emblème d’une compagnie privée est d’ailleurs affiché sur un panneau en métal. Une partie de la plage a également été barricadée avec de larges filets.

Un peu plus loin, Oliver, 28 ans, et Messy, 22 ans, deux jeunes du quartier, nous accueillent. Ils sont tendus. Les deux jeunes hommes nous emmènent à un premier site en construction. «Zot pe detrir lanatir pou konstrir ban villa de luxe», lâchent-ils avec amertume. Ils nous guident à travers une impasse vers Lamar disel, Pointe-Oscorne, un espace naturel où se lient trois connexions de zones humides repérées par la Convention de Ramsar. Cet espace protégé est vital pour la survie de nombreuses espèces. Or la biodiversité marine a été détruite pour laisser place à un vaste projet immobilier.

zones humides, Grand-Gaube, projet immobilier, plage de Melville

Une centaine d’arbres ont été abattus dans le sillage de ce projet immobilier.

La voie naturelle des zones humides a été obstruée à cet endroit, provoquant une dégradation de l’eau. Des plantes hygrophiles mortes flottent à la surface et une odeur nauséabonde émane du lieu.

Oliver et Messy, qui habitent non loin du lac marécageux, expliquent que la flore, notamment l’habitat des oiseaux endémiques tels que le paille-en-queue, la poule-d’eau mais également des oiseaux migrateurs qui pondaient leurs œufs à cet endroit, a été pratiquement rasée. Effarouchés par le bruit des pelleteuses, les oiseaux ont déserté les lieux. Seuls quelques-uns virevoltent sans cesse afin de repérer leurs nids.

Sur un autre volet de la plage entourant ces zones humides, une partie verte protectrice du littoral, les mangliers ont été grandement affectés par les travaux de construction. 

En traversant une impasse parsemée de pierres, sur un petit bout de plage bien fréquentée par le public, le choc est énorme lorsque l’on constate que des centaines d’arbres ont été abattus. Sur ce même site en 2016, un projet hôtelier de BR Properties et de Bhooshan Ramloll, avait été interrompu.

zones humides, projet immobilier, Grand-Gaube, plage de Melville

Dans le cadre de ce projet immobilier, une partie de la plage a été barricadée avec de larges filets.

La colère gronde chez les habitants de Grand-Gaube. Ils disent ne pas avoir pas été informés du projet. D’ailleurs, on constate qu’il n’y a aucune notice sur les sites qui fournit un plan de construction. «C’est illégal. Nous n’avons même pas eu l’occasion de valider ce projet dans notre village. Peut-être que l’accès nous sera même refusé dans le futur», lance Dunkan Jean Pierre.

Dhanraj Augenthwa, Ishwaraj Bhoobun et Jeetendra Ramchurn, des pêcheurs que nous avons accostés, craignent le pire quant à la pollution et la dégradation du lagon. Déjà avec l’exploitation de la mer à cet endroit, ils déplorent que les coraux ont été décimés. «Tou koray inn fini mor isi. Ena ban plas kot nepli enan pwason. Si lamer andan mem pa normal be eski andeor pou enan pwason ?» s’interrogent-ils.

Plus d’une cinquantaine d’habitants soutenus par des militants écologistes et les membres du collectif Aret Kokin Nu Laplaz, se sont mobilisés le dimanche 1er mars pour s’opposer au projet immobilier. Ils réclament des explications et une réunion urgente avec les autorités  concernées pour demander l’arrêt des travaux de construction.

A ce jour, nos demandes d’éclaircissements auprès des autorités concernées sont demeurées vaines.

Grand-Gaube | projet immobilier | zones humides



Les plus lus

Online typing job: a case of scamming reported to the Cybercrime Unit

Online job is one of the dream jobs of many people given the flexibility and the lucrative salary that come along. Howev...

Casela Nature Parks: huit incidents répertoriés en dix ans

Une touriste allemande âgée de 42 ans s’est fracturée les deux jambes alors qu’elle pratiquait de la tyrolienne au Casel...

Surexposition aux écrans: les conséquences sur les enfants

Les enfants naissent désormais dans un environnement hyper-connecté. Ces nouvelles technologie peuvent être d’un apport...

Gaz ménager: découvrez les nouveaux prix des différentes bonbonnes

La baisse du prix des bonbonnes de 12 kilos, 6 kilos et 5 kilos prend effet à partir de ce vendredi 5 mai. Le ministre d...

Victoria’s Secret annule son défilé : la lingerie entre dans l’ère #MeToo...

Ce fut l'un des défilés de mode les plus suivis pendant 20 ans : la marque de lingerie américaine Victoria's Secret...