Supermarchés et boulangeries fermés: les élus de l’opposition divisés

25 mars 2020

Covid-19, confinement

Le leader de l’opposition avait, lui, proposé hier de s’organiser afin de faire la distribution de vivres aux plus vulnérables.

Si plusieurs politiciens ont fait profil bas depuis l’annonce du confinement national, certains ont fini par sortir de leur mutisme. Surtout après l’annonce du Premier ministre, mardi 24 mars, visant à rendre le protocole de confinement plus strict à travers la fermeture des supermarchés, des boutiques et des boulangeries pour une semaine.

Le député de la circonscription no3, Port-Louis Maritime–Port-Louis Est, Shakeel Mohamed, a été un des premiers à avoir réagi à chaud à travers un Live Facebook. Il a d’emblée fait part de son incompréhension. «C’est choquant ! Je comprend l’urgence sanitaire qu’il y a en ce moment car il est nécessaire de protéger la population. Mais le gouvernement a lancé plusieurs appels pour ne pas faire de rush dans les supermarchés et là, on annonce la fermeture des supermarchés», a-t-il déploré.

 

Covid-19, confinement

Shakeel Mohamed a fait un Facebook live hier pour, dans un premier temps, dénoncer la façon de faire du gouvernement.

Le député du PTr est aussi allé loin dans ses propos, en affirmant que les personnes les plus vulnérables, qui n’ont pas à manger, finiront tôt ou tard par sortir de chez elles. «J’espère que la police pourra contenir cela.» Et d’ajouter que si le Premier ministre a de la nourriture chez lui, tel n’est pas le cas pour plusieurs autres personnes.

Shakeel Mohamed a, cependant, dans une seconde vidéo, calmé le ton. Notamment en recommandant au gouvernement de venir en aide aux personnes vulnérables inscrites sur le registre social. Il a aussi conseillé au gouvernement d’ouvrir le dialogue avec les grandes surfaces des supermarché ainsi que les gros importateurs de denrées de base pour assurer une distribution de vivres aux personnes qui sont en difficultés.

Le leader de l’opposition, Arvin Boolell a aussi, dans la soirée du mardi 24 mars, diffusé un message sur son compte Faebook. Il a, lui, fait preuve de plus de dextérité. Il a d’abord affirmer qu’il salue la décision du gouvernement qui est une bonne chose pour le pays. «Mais je lance aussi un appel au gouvernement pour trouver une solution alternative. Il nous faut consolider le confinement national mais il faut aussi s’organiser et faire la distribution de vivres aux plus vulnérables. Il y a 300 00 familles à Maurice. Si on s’organise en mobilisant les ressources de la SMF, nous pouvons faire cette distribution», a-t-il souligné.

Covid-19, confinement

Pour Paul Bérenger, ce n’est pas une façon de gérer un pays en crise.

Le leader du MMM, Paul Bérenger, est, pour sa part, intervenu ce mercredi matin, 25 mars. Il a condamné la gestion de crise du gouvernement. «Ce n’est pas une façon pour gouverner un pays en crise», a-t-il martelé. Il n’a pas manqué de revenir sur l’annonce du chef du gouvernement concernant un système d’alphabétisation pour les achats dans les supermarchés. «Le Premier ministre vient juste après cette annonce, dire que les supermarchés seront fermés.» Le leader des mauves ainsi d’avis que le gouvernement doit se ressaisir.

confinement | Covid-19 | opposition



Les plus lus

Nouvel an chinois: bons baisers des Etats-Unis

Les souvenirs lui reviennent. Ceux de sa grand-mère s’affairant dans la cuisine. Le parfum qui se dégageait des bons pet...

Gaz ménager: découvrez les nouveaux prix des différentes bonbonnes

La baisse du prix des bonbonnes de 12 kilos, 6 kilos et 5 kilos prend effet à partir de ce vendredi 5 mai. Le ministre d...

Dépossession de terres: les descendants d’esclaves attendent toujours réparation...

Enième effet d’annonce ou réelle volonté, politique surtout, de venir en aide aux victimes de dépossession de terres ? D...

Coronavirus: le SOS des artistes qui ont perdu leur gagne-pain

  «Mo nepli kone si mo pou ena manze pou donn mo fami ban mwa ki pe vini…» Le musicien Serge Bhodoo est rongé...

Special Response Group: ces femmes au front

Le Special Response Group de la SSU compte une vingtaine de policières. Ces femmes sont en première ligne pour affronter...