Etre femme

8 mars 2020

Que la PPS Tania Diolle n’y voie aucune insulte, là n’est pas notre intention. Elle cite Rihanna, nous piocherons du côté de Beyoncé, de sa chanson Flawless (2014) en particulier :

«We teach girls to shrink themselves\

To make themselves smaller\

We say to girls\

You can have ambition\

But not too much\

You should aim to be successful\

But not too successful\

Otherwise you will threaten the man.»

Sommes-nous féministes lorsque nous parlons d’égalité et des droits des femmes ? «Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits», dit l’article 1 de la Déclaration universelle des droits de l’homme. L’existence même du mouvement féministe vient pourtant prouver le contraire.

Non, les femmes ne naissent ni libres ni égales, que ce soit en dignité ou en droits. Nous ne parlerons pas des cas à travers le monde, mais de Maurice. De ces petites filles à qui l’on apprend à jouer à la poupée parce que les voitures, c’est pour les p’tits mecs. De ces petites filles qu’on habille en rose, parce que le bleu, c’est pour les garçons. De ces petites filles à qui l’on apprend à ne pas parler trop fort ; c’est vulgaire, laisse ça pour les garçons. De ces jeunes filles qui, dès les premières règles, dès la puberté, sont transformées en objets sexuels. De ces jeunes filles qui excellent à l’école mais à qui l’on n’offrira pas les mêmes chances qu’aux garçons. De ces jeunes filles qui sont marchandées pour quelques roupies. De ces jeunes filles qui vendent leurs corps pour de la drogue. De ces femmes qu’on méprise parce qu’elles ne peuvent enfanter. De celles qu’on ignore parce qu’elles sont femmes aux foyer. De celles qu’on honnit parce qu’elles refusent d’avoir des enfants ou de se marier. De celles qu’on juge parce qu’elles subissent les coups de leurs conjoints en silence. De celles qu’on blâme lorsqu’elles osent dénoncer leurs bourreaux. De celles dont on jalouse le succès ; c’est sûrement une promotion canapé…

La liste est longue. Notre objectif à Zordi n’est pas de défoncer une porte ouverte. La discrimination, le sexisme dont sont victimes les femmes au quotidien, ces filles, soeurs, mères, professionnelles, artistes, épouses, amantes, nous en sommes tous conscients, même si certains continueront à le nier. Et les bons mots, les voeux pieux de nos politiciens, ces «premières» (nomination d’une femme Speaker, une femme à la présidence de la République) ne sont, au mieux, que des trompe-l’oeil visant à apaiser certaines voix.

Notre corps détermine-t-il notre place et notre rôle dans la société ?

La question est peut-être de se demander ce qu’est une femme. Naît-on femme ou le devient-on ? Simone de Beauvoir la première, dans son essai Le Deuxième Sexe, a affirmé qu’on le devient, conditionnée par son environnement. Mais qu’est-ce que c’est réellement que d’être une femme ? Le sexe est-il le seul marqueur de cette différence ? Notre corps détermine-t-il notre place et notre rôle dans la société ? Quid de la personne qui n’est pas née femme mais qui se sait femme au plus profond de son être ?

En cette Journée internationale des droits des femmes, nous avons, à Zordi, tenu à mettre en lumière la Mauricienne dans toute sa vérité et sa pluralité. Toute notre édition ce dimanche 8 mars lui sera consacrée. Vous découvrirez le quotidien de ces femmes au parcours divers – avocate, artiste, policière, femme d’affaires… Elles partagent avec nous leur histoire. Vous découvrirez ou redécouvrirez les obstacles qui se dressent sur leur chemin, qu’elles soient nées femmes ou qu’elles souhaitent le devenir.

A Zordi, nous croyons dans l’égalité des êtres humains. Et notre souhait, c’est qu’un jour nous puissions tous, hommes et femmes, nous affranchir du poids des attentes, des préjugés qui nous cantonnent dans des rôles spécifiques. A Zordi, nous souhaitons une société juste où hommes et femmes marcheront main dans la main. Et non l’un derrière l’autre.

Journée internationale des droits des femmes



Les plus lus

Hateefa Low Kom, la reine de beauté qui murmure à l’oreille des animaux

On aurait tort de ne s’arrêter qu’au joli minois d’Hateefa Low Kom. La Miss Eco International Mauritius, couronnée le sa...

[VIDEO] Eco-Warriors: l’app qui rend l’apprentissage fun

https://www.facebook.com/zordimoris/videos/296550927970688/ «Apprendre en s’amusant». Tel est la devise des créateurs d...

Metro Express à Quatre-Bornes: tournez à droite, puis à gauche et ensuite…

Les travaux pour l’aménagement du métro express sont divisés en quatre phases afin de limiter l’impact sur les usagers d...

Coronavirus: le masque N95 plus efficace qu’un masque chirurgical

Le port du masque est plus que jamais d’actualité. Il s’agit de la seule véritable protection contre le coronavirus, sel...

Zouberr Joomaye veut son propre hôpital pour cancer

Le Senior Adviser au Bureau du Premier ministre, Zouberr Joomaye compte ouvrir son propre centre hospitalier spécialisé...