Covid-19 – La Psychose

22 mars 2020

Les rues sont désertes. Les gens paniquent. Les autorités sont débordées. Que faire dans ce genre de situation ? Nous faisons face à un ennemi invisible qui est capable de mettre tout un peuple à genoux. Ce virulent virus apparu à Wuhan en Chine a déjà fait des milliers de victimes à travers le monde. L’Europe, devenu l’épicentre de la pandémie, est pratiquement à bout de souffle. L’Italie a enregistré dans la nuit du vendredi 20 mars plus de 700 morts. Les grands pays avec des ressources conséquentes ne sont pas épargnés.  Qu’en est-il de notre petite Île Maurice ? 

Les internautes se déchaînent sur les réseaux sociaux depuis l’annonce faite par le Premier ministre le mercredi 18 mars où il révélait que trois cas de Covid-19 avaient été détectés chez nous. Actuellement, nous avons 18 cas positifs, dont un décès (NdLR : Au moment où nous publiions, le PM n’avais pas encore annoncé les nouveaux cas, dont le deuxième décès). Ils sont nombreux derrière leurs écrans et leurs smartphones à donner des consignes et à répandre leur colère face à ceux qui ne respectent pas l’ordre de confinement entré en vigueur à partir de jeudi matin à 06h00. Les images des supermarchés et marchés bondés de monde en mode panique. Tous ces gens veulent apparemment à tout prix agrémenter leurs cuisines des fines herbes et épices prisées par les Mauriciens. Nombreux sont ceux aussi qui défient les ordres pour aller s’acheter des cigarettes à la boutique du coin. Des maraîchers irresponsables n’hésitent pas à étaler leurs produits au bord des rues pour faire tourner leurs commerces malgré la fermeture des foires. Or, les ordres des autorités étaient clairs et nets : « restez chez vous. »

Gestion d’une crise sanitaire

Beaucoup pensent que la gestion d’une crise de cette envergure revient au seul gouvernement. Considérez plutôt la veille expression mauricienne : « De lame tape fer son ». Le Mauricien lambda est également responsable de la minimisation des risques de propagation de ce virus. Son épidémiologie nous indique que la transmission du Coronavirus se fait par le contact humain. Nous sommes tous sur la même longueur d’ondes quand il s’agit de la gravité de la situation ; que se passe-t-il dans nos têtes pour que nous soyons irresponsables ?

Le citoyen responsable

Comment unir un peuple pour combattre un ennemi commun ? La Chine a vaincu le Coronavirus en un peu plus de deux mois. On a tous témoigné de la rapidité avec laquelle cette superpuissance mondiale a fait ériger un hôpital avec une capacité de 1000 lits. Certes, à Maurice, il nous est impossible de faire cela, mais hormis les ressources monétaires et infrastructurelles de la Chine, c’est la discipline du peuple qui a grandement contribué à vaincre ce virus. Un bel exemple à suivre si on veut faire baisser les chiffres des cas positifs et du taux de mortalité chez nous. Soyez responsables et restez chez vous. 

Alii Bhurtun | covid-19 | opinion



Les plus lus

Don’t Rush Challenge : Les hommes prennent le temps aussi

Le Don't Rush Challenge se répand partout sur les réseaux sociaux, y compris à Maurice où les hommes s'approprient ce dé...

Covid-19: «To merit enn kouronn», poème hommage à nos héros

«To merit enn couronn» a écrit Stelio Pierre-Louis dans un poème dédié aux combattants du coronavirus. L’art est la lang...

Pauvreté: Doriana rêve de lendemains meilleurs

Cette mère célibataire a fait le choix d’assumer pleinement ses responsabilités. Son rêve est d’offrir une vie meilleure...

Komiko : 25 ans de fous rires

Il était une fois, dans les années 90, une joyeuse bande d’amis qui partageaient la passion de faire rire les gens...

[Précarité] Sharone Levaillant: ses enfants sa bataille

On peut soit accepter son sort, soit lutter pour s’en sortir. Sharone Levaillant, une bénéficiaire de l’ONG SMP, fait pa...