France : Un paysan condamné à indemniser ses voisins pour l’odeur de ses vaches

25 novembre 2019

Il faut de tout pour faire un monde. Nicolas Bardy, un agriculteur du hameau de Jallès, à Lacapelle-Viescamp, dans le Cantal, a été condamné par la cour d’appel de Limoges à verser des dommages 8 000 euros à ses «nouveaux» voisins qui disaient être incommodés par l’odeur de son élevage bovin. Il aura aussi à débourser 2 000 euros en guise de frais de justice.

Un couple de retraités, originaire de Saint-Etienne, s’était installé à coté de sa ferme en 2001 et avait initié des poursuites contre lui pour «trouble anormal du voisinage», déplorant que des ballots de foin stockés près de leur maison dégagent de «fortes odeurs irritantes». Le couple lui reprochait également d’utiliser un bâtiment de stockage comme bâtiment d’élevage, ce qui générait du fumier.

«C’est la stupidité poussée à son maximum», a réagi l’éleveur au journal La Montagne. Les juges ont fait ressortir qu’il n’est pas anormal d’être confrontés aux odeurs générées par l’activité agricole en milieu rural, mais ils estiment que la concentration des effluves générée par la maturation du foin à faible distance de l’habitation voisine peut être incommodante.

Ils ont aussi mis de l’avant l’activité «non autorisée» d’élevage dans un bâtiment de stockage, ce qui a généré du fumier et du purin  «quasiment sous la fenêtre de (la) cuisine» des voisins, tout en retenant l’élément de «nuisance visuelle». Une cagnotte a été lancée par les autres voisins

 



Les plus lus

Nouvel an chinois: bons baisers des Etats-Unis

Les souvenirs lui reviennent. Ceux de sa grand-mère s’affairant dans la cuisine. Le parfum qui se dégageait des bons pet...

Gaz ménager: découvrez les nouveaux prix des différentes bonbonnes

La baisse du prix des bonbonnes de 12 kilos, 6 kilos et 5 kilos prend effet à partir de ce vendredi 5 mai. Le ministre d...

Dépossession de terres: les descendants d’esclaves attendent toujours réparation...

Enième effet d’annonce ou réelle volonté, politique surtout, de venir en aide aux victimes de dépossession de terres ? D...

Coronavirus: le SOS des artistes qui ont perdu leur gagne-pain

  «Mo nepli kone si mo pou ena manze pou donn mo fami ban mwa ki pe vini…» Le musicien Serge Bhodoo est rongé...

Special Response Group: ces femmes au front

Le Special Response Group de la SSU compte une vingtaine de policières. Ces femmes sont en première ligne pour affronter...