Zordi Gaming: le succès de God of War expliqué

7 mai 2020

Zordi Gaming, God of War

Kratos est plus âgé, mais aussi plus mature. Un père faisant son possible pour que son fils ne devienne pas l’homme qu’il était jadis.

On le pensait oublié après ses dernières aventures mitigées en 2013. Cinq ans après, Kratos a fait son grand retour en 2018, insufflant un vent de fraîcheur en changeant complètement de style de jeu. Cory Balrog, le créateur du jeu, s’est dit inspiré par la saga Resident Evil et notamment sa capacité à se réinventer.

Abandonnés les paysages grecs au profit des paysages nordiques ; oubliée la caméra fixe pour une vue de dos. Sorti le 20 avril 2018, God of War possède des graphismes proches du réel, qui peuvent se voir dans les différentes parties de l’open world du jeu. C’était une expérience hors du commun d’explorer les différents lieux de la mythologie nordique comme Alfheim, Jotunheim ou encore le Lac des Neuf, tout en voyant le serpent-monde s’occuper de ses propres affaires.

God Of War est peut-être, jusqu’ici, le meilleur jeu exclusif de la PlayStation 4, en attendant évidemment la sortie de Last Of Us Part II, prévu pour le 19 juin. C’est d’ailleurs sans surprise qu’il a obtenu le prix du meilleur jeu vidéo aux Video Games Awards de 2018, devançant l’également époustouflant Red Dead Redemption 2.

Pourquoi le jeu était-il aussi bon ?

Au milieu du jeu, Kratos et son fils Atreus sont assis dans un canoë au milieu d’un lac, écoutant attentivement la tête décapité de Mimir raconter les drames sordides et tragiques des dieux nordiques. Kratos et son fils font preuve de respect envers la tête, ne l’interrompant qu’à l’occasion d’une question pour obtenir des éclaircissements. Ce moment de sérénité ne sonne pas faux, ni n’est ennuyeux. Cela témoigne de l’énorme travail accompli par le studio Santa Monica pour changer le ton, le style et répondre aux attentes des fans de l’une des franchises les plus aimées, mais aussi les plus violentes des temps modernes.

Quand nous avions quitté Kratos en 2013, il était différent, rempli de rage et de vengeance, n’en faisant qu’à sa tête sans penser aux conséquences de ses actes. La franchise se nourrissait d’adrénaline, de toute l’agitation intérieure qui aboutit à l’ultra violence, plutôt que d’un puits émotionnel. Les temps changent et le nouveau God Of War est en partie une suite (l’histoire reprend là où elle s’est arrêtée) et en partie un «reboot», donnant des ambitions plus héroïques au tristement célèbre anti-héros.

Kratos est de nouveau parent, plus âgé, plus calme et vivant dans une modeste cabane dans les forêts du royaume nordique de Midgard. Kratos subit encore une fois une tragédie ; sa seconde épouse, la mère de son fils Atreus, vient de mourir et a été incinérée. Ainsi, cette aventure particulière, du moins au début, mène Kratos et son fils vers une quête pour réaliser son dernier souhait : que ses cendres soient portées au plus haut sommet du royaume.

Maturité émotionnelle

La nouvelle arme de Kratos pour cet opus est la hache Leviathan, dont la meilleure fonctionnalité est que, lorsqu’elle est lancée, elle agit comme le marteau de Thor, Mjlonir, vu dans les films Marvel. La hache revient dans votre main en appuyant sur la touche triangle de la manette, coupant tous les ennemis sur son chemin.

Depuis la sortie des premiers opus du jeu dans les années 2005 à 2013, beaucoup de joueurs sont maintenant parents. Vous n’êtes pas seulement le Dieu de la guerre, mais aussi, désormais, un père. C’est une évolution surprenante et réfléchie pour la série, de nombreux gamers en ligne ont fait part de cette expérience. Ayant eux aussi des enfants, ils se sont davantage identifiés à Kratos. Ce qui démontre la maturité émotionnelle qui en fait peut-être le meilleur jeu de la franchise à ce jour.

God of War | zordi gaming



Les plus lus

Trafic de drogue: plus de Rs 500 000 et du gandia saisis chez un chauffeur

Au total, la brigade antidrogue a saisi 65 grammes de cannabis et 12 000 euros, soit Rs 516 000 au domicile de Summitsin...

Tipla partaze : un millefeuille avec Akshay Seebaluck

On n’interrompt pas un artiste à l’ouvrage. Quand le peintre a posé ses couleurs, nous nous installons autour d’un caf...

[En images] Emouvants adieux à sir Victor Glover

Proches, amis, personnalités politiques et de la vie publique… Ils étaient nombreux à faire le déplacement, à  l’église...

Coronavirus: un renvoi des Jeux olympiques de Tokyo pas à écarter

La tenue des Jeux olympiques de Tokyo, au Japon, semble compromise en raison de l'épidémie de coronavirus. Une décision...

Grand-Baie La Croisette donne un nouveau souffle au jam

Le coup d'envoi de la première édition de Jam dan la Croisette a été donné ce samedi 29 février. Une première qui s'est...