Réseaux sociaux: mieux vaut en rire avec Amber et Naushaba Korimdum !

28 avril 2020

réseaux sociaux, Amber Korimdum, confinement

Amber Korimdum et sa petite soeur Naushaba créent des vidéos où l’humour est le maître mot.

Chez les Korimdum, on demande Amber et Naushaba !  Très complices malgré leur grande différence d’âge — Amber a 25 ans et Naushaba, 8 ans —, les deux soeurs  font preuve de créativité depuis le confinement pour nous détendre les zygomatiques. Rencontre.

Coincées chez elles à Terre-Rouge comme le reste de la population, Amber et sa sœur Naushaba réalisent des clips ‘fait maison’ qu’elles publient sur les réseaux sociaux. Elles ont réalisé environ 12 vidéos ces derniers jours. Parmi celles-ci, She’s the boss, Don’t touch my phone, Wait what, How to play off an injury ou encore Never threaten your friend. Leur talent est indéniable ; c’est avec une aisance déconcertante qu’elles nous entraînent dans leur univers.

«Pourquoi pas nous deux, pendant le confinement»

Amber Korimdum, qui est enseignante d’anglais, a dévoilé la première vidéo sur Instagram et Facebook début avril, accompagnée de la légende suivante : «Don’t touch my phone, Has your partner ever checked your phone while you’re sleeping ?». Ce clip a été visionné par un millier de personnes et reçu de nombreuses réactions positives.

Les deux sœurs sont inspirées par des youtubeurs tels que les 123GO. «A ce moment, on s’est dit pourquoi pas nous deux, pendant le confinement.» Se fixant pour objectif de faire rire en cette période, Amber et Naushaba Korimdum se creusent alors les méninges pour trouver la bonne idée. Rigolotes et farceuses toutes deux, elles decident de transposer leurs personnalités dans une vidéo de pas plus de 25 secondes, souvent filmée par leur père. «On s’est dit que si on traduisait ça en vidéo, ce serait cool. La fin est souvent imprévisible.»

Amber Korimdum ne tarit pas d’éloges sur le talent de comédienne de sa petite soeur. Elle affirme que Naushaba a une «faculté presque magique» de capter l’attention des spectateurs et de transmettre des émotions.

«Alors qu’on est confiné à la maison, on est libre»

Que ce soit sur Instagram, TikTok ou Facebook, la toile reste ce lieu virtuel où l’on peut encore circuler et partir à la découverte de nombreuses pépites pour garder le sourire. «Alors qu’on est confiné à la maison, on est libre. Je suis en vacances, je reprends les cours en ligne dans trois semaines et il est plus urgent que jamais de se distraire tout en restant chez soi», estime Amber Korimdum. Alors, elle s’entraîne tous les jours, se motive avec ses amis sur Instagram, passe du temps avec sa petite sœur en réalisant des clips. «Je posterai sur ma page Instagram d’autres vidéos amusantes qui vous feront sourire, j’espère que vous les apprécierez.»

Son message à la population : «Passez du temps de qualité avec votre famille et trouvez des choses amusantes à faire, apprenez de nouvelles compétences que vous n’aviez pas le temps d’acquérir avant et veillez à la sécurité de tous.»

Amber Korimdum | confinement | réseaux sociaux



Les plus lus

Digitalisation et Covid-19: le travail, demain…

Le monde du travail est condamné au changement. Avec la crise du Covid-19 qui se rajoute aux pressions qu’exerçait déjà...

Cédric Vincent: quand le BDSM rencontre la mode

Dans le monde de la mode à Maurice, Cédric Vincent vient bousculer les codes. Notamment en s’inspirant de la scène BDSM...

[Document] Budget 2020-21 : voici ce qu’il faut retenir

La pension universelle est maintenue. Ceux qui se retrouvent au chômage technique bénéficieront d'une allocation mensuel...

Divyansh Dixit: des podiums mauriciens à Mr Punjab

«Venir à Maurice a été un nouveau tournant à ma vie.» C’est dans notre île que l’Indien Divyansh Dixit, dont le nom sign...

Langue maternelle: «Le ‘kreol ghetto’ a ce besoin constant de se réinventer...

En cette la Journée internationale de la langue maternelle, le Dr Yannick Bosquet-Ballah, Senior lecturer in Language St...