Confinement: alors on danse…

21 avril 2020

Covid-19, confinement, danse

Après les chanteurs, c’est au tour des danseurs de partager leur art avec les Mauriciens. Ils sont 25 passionnés de danse, chapeautés par Ken Hassenjee, à s’être pris au jeu. Partout, on danse, que ce soit dans le salon, dans la rue, sur la terrasse… Découverte.

«Ces derniers temps, on entend plusieurs chansons sur le confinement. Je me suis dit pourquoi pas faire une vidéo avec des danseurs», confie Ken Hassenjee, vidéographe de profession. Aussitôt que l’idée a germé, il prend les devants et entre en contact avec des danseurs. «Comme je suis organisateur de compétitions de danse, j’ai déjà quelques contacts dans le secteur. J’ai passé une annonce sur Facebook pour recruter des participants. En moins d’une heure, on a eu 25 danseurs», souligne le jeune homme. La sélection faite, le travail débute aussitôt. Un numéro est alloué à chaque participant variant d’un style à l’autre. Chaque danseur a créé sa chorégraphie, aucune répétition n’a eu lieu. Ken Hassenjee envoie des idées de transition pour rendre la vidéo plus vivante.

Mais pourquoi avoir choisi Ki to ete de Kaya ? «Je voulais mettre en avant le mauricianisme et l’esprit derrière ce projet était de montrer l’union de danseurs de différents styles et religions, tous ensemble faisant face au Covid-19. Ki to ete était donc le meilleur choix», fait ressortir Ken Hassenjee.

confinement | covid-19 | danse



Les plus lus

Cédric Vincent: quand le BDSM rencontre la mode

Dans le monde de la mode à Maurice, Cédric Vincent vient bousculer les codes. Notamment en s’inspirant de la scène BDSM...

Digitalisation et Covid-19: le travail, demain…

Le monde du travail est condamné au changement. Avec la crise du Covid-19 qui se rajoute aux pressions qu’exerçait déjà...

[Document] Budget 2020-21 : voici ce qu’il faut retenir

La pension universelle est maintenue. Ceux qui se retrouvent au chômage technique bénéficieront d'une allocation mensuel...

Divyansh Dixit: des podiums mauriciens à Mr Punjab

«Venir à Maurice a été un nouveau tournant à ma vie.» C’est dans notre île que l’Indien Divyansh Dixit, dont le nom sign...

Langue maternelle: «Le ‘kreol ghetto’ a ce besoin constant de se réinventer...

En cette la Journée internationale de la langue maternelle, le Dr Yannick Bosquet-Ballah, Senior lecturer in Language St...