Restauration : La livraison à domicile ou rien !

24 avril 2020

Depuis le confinement, de nombreux restaurateurs ont opté pour la livraison à domicile qui marche fort. Plusieurs assurent que le service continuera même après le déconfinement.

Oui, la livraison à domicile est partie pour intégrer de manière durable l’arsenal des restaurateurs mauriciens. C’est ce qu’affirme sans hésitations, Atma Bumma, directeur des restaurants La Terraza et Namaste à Port-Louis. « Beaucoup de restaurateurs comme moi-même ont commencé la livraison à cause du Covid-19 ». Pas de doute pour lui, même après le confinement, la livraison à domicile fera encore partie du paysage de la restauration. 

D’abord, dans un premier temps, les gens ne seront pas forcément rassurés même quand les restaurants rouvriront leurs portes. Ils ne se sentiront pas en sécurité et nombreux d’entre eux préfèreront quand même rester à la maison. Les gens deviendront également de plus en plus pointilleux concernant l’hygiène, prévient Atma Bumma. « La restauration est face à une crise économique et les beaux jours ne sont pas pour demain », s’inquiète-t-il. Donc, pour les restaurateurs, ce sera la livraison à domicile ou rien. 

Une centaine de commandes par semaine

Au restaurant Cocogrill & Cocochill, à Beau-Bassin, on l’a bien compris. La livraison à domicile a aussi été mise sur pied depuis le confinement. Ce restaurant gère aussi un élevage de volaille, Montida Poultry Ltd. Avant le confinement, ils ne livraient qu’aux restaurants, aux hôtels et supermarchés. Kevin Chataroo, production manager, explique que la livraison à domicile fait déjà partie des habitudes de la maison désormais.

Poulets frais entiers, voire en morceaux sont vendus à Rs 142 le kilo. Il faut commander six poulets au minimum. Kevin Chataroo explique qu’une commande en moyenne peut atteindre entre Rs 1 700 et Rs 2 300. Il faut compter un supplément de Rs 100 pour la livraison à travers toute l’île. Le paiement est assuré par Juice et en cash au moment de la livraison. Le production manager de MontIda Poultry explique que le feedback des clients est si positif que le service continuera même après le confinement. En moyenne, c’est une centaine de commandes par semaine que reçoit la petite entreprise qui assure les livraisons du jeudi au samedi.

Même les glaces sont livrées avant de fondre

La livraison à domicile est également proposée pour certains produits qui pourraient étonner de prime abord. Magic Ice Cream, à Port-Louis, propose ce service pour ses glaces ! Bien que le service de livraison existait déjà avant le confinement, Ashfaq Ruhimbaccus, le directeur, a noté une nette augmentation des commandes depuis le confinement. 

Magic Ice Cream, en collaboration avec Fudz, un service de livraison de nourriture, livre en moyenne une centaine de glaces à travers l’île chaque semaine. La livraison est effectuée en fonction d’un ensemble de commandes dans les mêmes régions. La majorité des commandes proviennent de la capitale cependant. Le prix des glaces n’a pas changé, soit entre Rs 50 et Rs 100. Mais il faut y rajouter les frais de livraison de Fudz. Avec le succès que connait le service, Magic Ice Cream ne compte bien poursuivre avec les livraisons à domicile même après le retour à la normale.

La question de la rentabilité se posera

Du côté du restaurant ‘Niam Niam Porky’ à Roche-Bois, les journées sont également remplies de commandes, ce qui laisse peu de temps au cuisinier pour souffler. Ce restaurant s’est également lancé dans la livraison à domicile à cause du confinement. Le succès retentissant de l’expérience a convaincu les gérants qu’elle valait la peine d’être poursuivie. « Nous continuerons à faire des livraisons même après le confinement ! » assure un responsable essoufflé qui nous a parlé quelque secondes entre deux commandes.

Toutefois, Atma Bumma s’interroge sur la demande pour la livraison à domicile pour les mois à venir : il y a désormais plus d’ordre et d’organisation pour faire ses courses après le chaos initial. Si les gens ont tout ce dont ils ont besoin au supermarché et sont affectés par la crise économique, ne préféreront-ils pas garder leur argent et préparer eux-même leurs repas ? « La question de rentabilité et de profitabilité sera posée à tous les restaurateurs qui ont mis en place ce système et les résultats divergeront… »

confinement | Covid-19 | livraison à domicile | restauration



Les plus lus

Covid-19: «To merit enn kouronn», poème hommage à nos héros

«To merit enn couronn» a écrit Stelio Pierre-Louis dans un poème dédié aux combattants du coronavirus. L’art est la lang...

Tipla partaze : un millefeuille avec Akshay Seebaluck

On n’interrompt pas un artiste à l’ouvrage. Quand le peintre a posé ses couleurs, nous nous installons autour d’un caf...

La Barclays Bank passe du bleu au rouge d’Absa

La Barclays opère depuis ce lundi 10 février sous le nom d’Absa bank. De nouvelles opportunités s’offrent maintenant aux...

Mon drôle d’anniversaire en confinement

Malgré le confinement, la vie de s’arrête pas. Et en l’espace de ces trois dernières semaines, plusieurs de nos compatri...

Covid-19 – La Psychose

Peut-on suivre l'exemple hyperdiscipliné chinois pour combattre le Covid-19 ? C'est la question que se pose Alii Bhurtun...