Post-Covid-19: l’entrepreneuriat, une planche de salut

1 juin 2020

entrepreneur

Rs 5 000 comme capital de départ pour se mettre à son compte ? C’est possible. Du moins, dans le secteur agricole si l’on commence sur une petite échelle, explique Yannick Cornet, directeur d’Exu Advisory, une compagnie spécialisée dans le business consulting.

Alors que la situation post-Covid-19 est de plus en plus précaire, l’agriculture est un secteur qui pourrait, dans le contexte actuel, être la solution pour ceux souhaitant se mettre à leur propre compte, selon Yannick Cornet. «Avec un petit lot de terrain basique d’une superficie d’un mètre par vingt centimètres, une personne peut se lancer dans la culture de plantes aromatisées telles que le thym, le romarin, les échalotes, le persil etc.», fait-il remarquer. Ce concept, selon lui, peut permettre à une personne de s’en sortir avec au moins Rs 500 par semaine. Il s’agit là du strict minimum, tient à faire ressortir Yannick Cornet.

Avec une plus grande superficie, une personne peut se retrouver avec des revenus beaucoup plus importants qui pourraient lui permettre de «gagn enn lavi». Selon le directeur d’Exu Advisory, une personne qui vient de perdre son emploi et qui veut se mettre à son propre compte, ne doit pas s’attendre à des revenus mirobolants. «Il s’agit de revenus qui pourraient lui permettre de sortir la tête de l’eau dans un premier temps. Sans compter que cela peut aussi aider la communauté dans laquelle il habite», fait-il comprendre.

Yannick Cornet est également d’avis qu’avec l’avènement du prochain Budget 2020-21, il faudra s’attendre à ce que le ministre des Finances propose des aides financières qui aideront à relancer le secteur agricole à Maurice. Tout en permettant à ceux qui ont perdu leur emploi d’avoir un revenu, cela pourrait parallèlement contribuer à encourager l’autosuffisance alimentaire, un des gros manquements ressentis pendant cette période de pandémie de la Covid-19.

entrepreneuriat | post-Covid-19 | secteur agricole | Yannick Cornet



Les plus lus

Atelier Mo’Zar:Jazzy Christophe décroche une troisième bourse de Berklee

A tout juste 17 ans, Jazzy Christophe vient de décrocher une troisième bourse offerte par le Berklee College of music. I...

Blakkayo: le solda koltar devenu témoin de la vie

Onze ans déjà que Blakkayo n’a pas sorti d’album. Sur l’insistance de ses fans, l’artiste propose «Soz Serye», son quatr...

Komiko : 25 ans de fous rires

Il était une fois, dans les années 90, une joyeuse bande d’amis qui partageaient la passion de faire rire les gens...

Maha Shivaratree : SMP célèbre le mauricianisme au Ganga Talao

L’Organisation non-gouvernementale (ONG) Solidarite Marye Pike (SMP) a mobilisé  plusieurs centaines de ses agents à Gra...

À Rose-Hill : « Enquête policière » sur des ‘moutouk’

L’image était troublante. Au courant de cette semaine, un  client  a commandé un 'minn bwi' dans la région de Trèfles. À...