«To merit enn kouronn» chanté par Linzy Bacbotte

15 avril 2020

"Zom ek fam lor fron batay"… Coming soon! J – 1

Posted by Linzy Bacbotte on Tuesday, 14 April 2020

«To merit enn kouronn», c’est un poème hommage à ces hommes et femmes qui sont au front, luttant au quotidien contre le Covid-19. «To merit enn kouronn», c’est un poème hommage transformé en slam par son auteur, Stelio Pierre-Louis. «To merit enn kouronn», c’est désormais une chanson interprétée par Linzy Bacbotte, avec l’apport du virtuose de la musique classique Jerry Léonide et de la vidéographe Sandrine Julien. Découverte…

Rendez-vous est pris demain, jeudi 16 avril, à 10 h 30. Mauriciens et Rodriguais pourront alors découvrir en chanson, le slam qui avait ému tout l’océan Indien à travers la voix de la talentueuse Linzy Bacbotte, la plume du créatif Stelio Pierre-Louis, la mélodie du célèbre pianiste Jerry Leonide et sans oublier la pièce parfaite en la personne de Sandrine Julien qui a su traduire en images l’émotion de la chanson. Mais comment ce slam, qui au départ avait été écrit dans une grande humilité à l’intention des travailleurs essentiels, en est-il arrivé jusque-là ? 

«Rien n’arrive au hasard»

«Lorsque j’ai écouté le slam de Stelio, ses mots m’ont tellement émue que je me suis dit pourquoi ne pas le chanter. Ayant moi-même des proches qui travaillent dans les secteurs essentiels, j’ai vu à travers les mots de Stelio l’une des plus belles manières de leur rendre hommage», confie Linzy Bacbotte. Même la date de sortie est symbolique. «Rien n’arrive au hasard. La date de sortie est le 16 avril 2020, soit le 16/04/20. On est au total 4 personnes à avoir travaillé sur ce projet. Donc 16/04/20 se résume à 16 + 4 = 20. 20/20. Comme je le dis ‘No coincidence it’s only God incidences’», avance-t-elle.

C’est le 2 avril que la chanteuse décroche son téléphone, appelle Stelio Pierre-Louis et lui demande la permission de reprendre son slam en chanson. Très content, ce dernier accepte et le travail commence aussitôt. «Je connais Linzy depuis pas mal d’années. Elle est l’une des chanteuses que j’apprécie le plus. Le fait qu’elle chante mon slam me fait très plaisir. Linzy a fait un travail extraordinaire avec mon texte. J’ai moi-même été surpris du finish. Elle a emmené To merit enn kouronn vers une autre dimension», souligne le poète.

«Le message au centre de la chanson»

Pour peaufiner la chanson, Linzy Bacbotte fait appel à Jerry Léonide. Au départ, elle avait envisagé d’ajouter d’autres musiciens au projet. «Lors de la construction du morceau, la chanson a pris une dimension classique qui s’adaptait très bien au message du slam. Je me suis décidé à travailler avec Jerry uniquement à ce moment-là», fait-elle ressortir. 

«Linzy m’a envoyé le texte de Stelio et je l’ai trouvé très touchant», raconte, de son côté Jerry Léonide. Pour lui, c’est «une évidence» de rendre hommage à toutes ces personnes qui travaillent en ce moment difficile. «Nous prenons pour acquis l’effort et le sacrifice que font tous ces travailleurs et j’espère que cette chanson aidera à leur donner la reconnaissance qu’ils méritent.» Comment ont-ils procédé à l’enregistrement ?  «L’enregistrement s’est fait à distance. Linzy m’a envoyé la mélodie et j’ai réalisé l’arrangement musical le plus sobrement possible pour mettre en valeur ce beau texte, pour que le message soit au centre de la chanson», répond le pianiste.

«Premie fwa mo’nn tann sa text mo’nn dir for for for»

La chanson finie, Linzy Bacbotte communique avec Sandrine Julien pour mettre en images To merit en kouronn. «Premie fwa mo’nn tann sa text mo’nn dir for for for. En travaillant sur ce projet j’ai eu le sentiment d’être utile. J’ai pu apporter ma pierre à l’édifice pour rendre  hommage à ceux qui travaillent corps et âme. Cela a été un grand honneur d’avoir été abordée par une artiste telle que Linzy pour ce projet», fait ressortir la vidéographe. Sandrine Julien confie que tout comme elle, les figurants de la vidéo étaient au départ assez septiques. Mais après avoir entendu la profondeur de To merit enn kouronn, ils se sont laissé séduire. Le plus gros défi de ce projet a été la réalisation d’un hôpital, dit-elle.

«La vidéo a été chapeautée par Sandrine qui n’aime pas trop être mise en avant. Mais j’avoue qu’avec le travail énorme qu’elle a fait, elle mérite elle aussi une couronne», conclut Linzy Bacbotte.

covid-19 | Linzy Bacbotte | Stelio Pierre-Louis | To meritt enn kouronn



Les plus lus

Saisie de 95 kg de cocaïne : où était la douane ?

Les douaniers avaient des instructions : les engins de chantier importés devaient être contrôlés. Deux travailleurs...

Covid-19: «To merit enn kouronn», poème hommage à nos héros

«To merit enn couronn» a écrit Stelio Pierre-Louis dans un poème dédié aux combattants du coronavirus. L’art est la lang...

Tipla partaze : un millefeuille avec Akshay Seebaluck

On n’interrompt pas un artiste à l’ouvrage. Quand le peintre a posé ses couleurs, nous nous installons autour d’un caf...

La Barclays Bank passe du bleu au rouge d’Absa

La Barclays opère depuis ce lundi 10 février sous le nom d’Absa bank. De nouvelles opportunités s’offrent maintenant aux...

Mon drôle d’anniversaire en confinement

Malgré le confinement, la vie de s’arrête pas. Et en l’espace de ces trois dernières semaines, plusieurs de nos compatri...