Sapna Kissoondoyal: du rêve à l’émotion tout en couleurs

9 juin 2020

Sapna Kissoondoyal

Sapna Kissoondoyal prépare actuellement sa troisième collection.

L’avantage d’être une artiste en confinement, c’est que ça donne beaucoup de tableaux. Ce n’est pas Sapna Kissoondoyal, 25 ans, qui dira le contraire. Pendant la période de confinement, elle dit avoir peint plus souvent que d’habitude. Ses œuvres sont une représentation de «sapna», de rêve et d’émotions.

Sous son air sérieux, Sapna Kissoondoyal aux grands yeux surmontés de lunettes bohème chic, ne laisse transparaître qu’une infime partie d’elle au premier abord. Petit à petit, sa langue se délie et elle se laisse découvrir. Designer, dessinatrice, illustratrice… et par-dessus tout artiste. Travailleuse acharnée, elle semble ne jamais s’arrêter, même avec le confinement.

Sapna Kissoondoyal se présente sous les traits d’une «passionnée de l’art, du design et tout ce qui est créatif. J’aime inventer, imaginer et rêver». Curieuse des formes et des couleurs, elle décrit son art comme «une forme de mandala en freestyle où j’invente mes formes et mes nuances. J’observe les formes géométriques et j’ajoute tous les détails que je vois avec les émotions que je ressens à l’instant présent».

Une échappatoire à la réalité

En peinture, elle s’essaie à tous les styles de figure. «Mais depuis que je fais du design graphique, j’ai développé ce style structuré et graphique en appliquant les techniques du design comme les palettes de couleurs spécifiques», partage Sapna Kissoondoyal. Il s’agit d’«un mélange entre la technicité et l’art». Son art, justement, c’est le doodling, un style éclectique. «Ce n’est qu’à la fin que tu sais à quoi va ressembler toutes les formes et couleurs ensemble… Dessiner sans réfléchir.»

Les étapes de sa vie, son vécu et son présent se transposent sur sa toile à chaque coup de pinceau. Peindre est une échappatoire à la réalité pour Sapna Kissoondoyal. Cela l’aide à surmonter la vie, extérioriser ses frustrations et canaliser son énergie. «J’entre dans mon univers où je peux m’exprimer librement. Un univers rempli de couleurs et de formes en tous genres.» Elle peint la plupart du temps la nuit, là où son inspiration est à son apogée.

L’inspiration lui vient de tout. «Des fois, je suis inspirée par les gens, mais c’est plus la nature, les animaux, les paysages et surtout les femmes.» La femme se retrouve dans beaucoup de ses tableaux. «L’image que j’ai de la femme, c’est une qui soit romantique, douce, sensuelle, délicate mais aussi puissante.» L’un de ses tableaux, The Queen of Mandala, représente toutes ces facettes de la femme. «Une femme qui s’assume et est fière de ce qu’elle est», dira Sapna Kissoondoyal.

Une myriade de couleurs que sont nos émotions

Le premier vernissage de cette jeune femme de l’Est s’est déroulé à Tamarin ; presque tous ses tableaux ont trouvé preneur. Elle trouve du réconfort dans le sourire des gens quand elle les voit en admiration devant son art, surtout si cela fait resurgir en eux des souvenirs. «Lors de mon expo, une jeune femme avait eu un coup de cœur pour mon tableau ‘Montgolfière’. Cela lui rappelait les moments romantiques avec son mari lors de leur lune de miel.»

La célébrité ou la reconnaissance ? Pour elle, ce qui importe c’est qu’elle puisse faire avancer son art. Entamant sa troisième collection, elle a des rêves grands comme son imagination. Une ligne de vêtements ou d’accessoires mettant en avant son style lui trotte déjà en tête. Une boutique à son nom dans l’avenir ferait son plus grand bonheur, une qui lui ressemblerait et qui reflèterait ce qu’elle est.

Croyante, son espoir repose sur Dieu. «S’il n’y a pas Dieu, il n’y a pas d’espoir et s’il n’y a pas d’espoir, rien n’existe.» Ce talent qu’elle possède, poursuit-elle, est une bénédiction de Dieu. Sapna Kissoondoyal raconte humblement son parcours tel un chemin pavé sur un arc-en-ciel. La vie, dit-elle, est faite d’une myriade de couleurs que sont nos émotions. La vie, insiste-t-elle, est colorée et il faut effacer la grisaille du mieux qu’on peut. «Si le ‘happy ending’ n’arrive pas, c’est que ce n’est pas encore terminé…»

Comment la contacter ?

Si l’envie vous tente d’offrir un cadeau personnalisé, ou une œuvre d’art en particulier, découvrez la collection de Sapna Kissoondoyal sur son blog : www.sapnagallery.wordpress.com Vous pourrez joindre la jeune artiste par mail sur hellosapna28@gmail.com afin de placer une commande.

Sapna Kissoondoyal



Les plus lus

[Covid–19] Dr Gujadhur : «Le virus est partout»

«Viris-la pa marse li !» Le Dr Gujadhur a de nouveau fustigé le comportement des Mauriciens qui continuent à ne pas resp...

Youtuber à Maurice, un vrai métier ?

Sommes-nous prêts, à Maurice, à considérer YouTube comme une option de carrière ? Et peut-on en vivre ? Quelques Youtube...

Lalita Purbhoo Junggee, une femme inspirée et inspirante

S’il y a bien une chose qui motive Lalita Purbhoo Junggee, c’est relever des défis. Fondatrice et directrice d’Eco Hustl...

Rama Sithanen : vampire ou visionnaire ?

L’ancien ministre des Finances est vilipendé par ses adversaires pour la politique économique qu’il a menée entre 2005 e...

Online typing job: a case of scamming reported to the Cybercrime Unit

Online job is one of the dream jobs of many people given the flexibility and the lucrative salary that come along. Howev...