Hateefa Low Kom, la reine de beauté qui murmure à l’oreille des animaux

8 février 2020

Hateefa Low Kom, Miss Eco International Mauritius, cause animale

La jeune Hateefa Low Kom est une fervente défenseur de la cause animale.

On aurait tort de ne s’arrêter qu’au joli minois d’Hateefa Low Kom. La Miss Eco International Mauritius, couronnée le samedi 1e février, est bien plus que cela. Pescétarienne (NdlR, elle ne consomme pas de viande mais uniquement du poisson et d’autres fruits de mer) convaincue, la jeune femme de 22 ans est surtout une fervente défenseur de la cause animale.

«J’ai grandi avec des animaux. Ma mère élevait des poulets et des canards. Je les soignais quand ils étaient malades.» Enfant, confie l’habitante de Rivière-du-Rempart, «je passais mon temps avec eux et je leur parlais même». Outre des poulets et des canards, elle a des chiens. «C’étaient des chiens errants que j’ai adoptés.» Elle leur voue un amour incommensurable. «Ils sont si intelligents et si attentionnés.»

Cet amour, la reine de beauté le porte aussi aux oiseaux. «Quand les oiseaux de mes cousins tombaient malade, c’est moi qui m’occupais d’eux.» Pas étonnant donc que la jeune reine de beauté rêve d’une carrière de vétérinaire. Elle entreprendra d’ailleurs prochainement des études pour atteindre cet objectif.

Entre-temps, sa participation au concours Miss Eco International Mauritius et son couronnement subséquent lui offrent la plateforme idéale pour promouvoir la cause animale et la protection de la nature. Ce n’est, en effet, ni la quête de gloire ni un besoin de prestige qui ont poussé Hateefa Low Kom à s’y présenter. «Les incendies en Australie étaient principalement dus au manque d’attention envers la nature. En tant que citoyenne soucieuse de l’environnement, je voulais profiter de cette plateforme pour promouvoir des mesures écologiques afin que nous puissions protéger notre planète.» 

En tant que Miss Eco International Mauritius, la jeune femme veut sensibiliser la population à un mode de vie plus écologique et réduire le gaspillage alimentaire. Hateefa Low Kom a également un avis bien tranché sur l’utilisation des produits plastiques et non recyclables. Ces matériaux, insiste-t-elle, peuvent être remplacés par des alternatives réutilisables ou biodégradables.

Hateefa Low Kom, Miss Eco International Mauritius, cause animale

Hateefa Low Kom a été couronnée le samedi 1e février.

Et sinon, comment cette jeune femme résolument engagée a-t-elle vécu le concours ? D’autant que c’était sa première participation à un concours de beauté national. «J’ai travaillé très dur pour améliorer ma performance en public et ma démarche. Ma famille et mon ami Chetan m’ont vraiment soutenue et encouragée dans cette voie.» Hateefa Low Kom confie que lorsqu’on lui a posé la couronne sur la tête, «je me suis sentie très reconnaissante. Cette couronne est la représentation de tous ceux qui m’ont soutenue pendant ce voyage étonnant. Cela semble toujours incroyable et irréel »

Y a-t-il un événement qui l’a le plus marquée ? «Oui. Le dernier jour des répétitions où notre mère Linda nous a parlé et nous a donné des conseils sur la vie. Toutes les candidates ont fini par pleurer. Nous étions toutes profondément connectées à ce moment-là.»

Pour autant, précise Hateefa Low Kom, cette compétition n’est pas une fin en soi, mais une continuation de ses croyances et de ses idéaux. D’ailleurs, s’il y a bien un message qu’elle veut transmettre aux Mauriciens, c’est qu’il n’est pas encore trop tard pour sauver notre planète tous ensemble.



Les plus lus

[VIDEO] Lemond Kare: une prophétie réalisée

Lemond Kare, lancé le 12 avril, symbolise notre époque et ses maux. Tout en respectant le confinement, The Prophecy trav...

[VIDEO] Découvrez le clip de To merit enn kouronn chanté par Linzy Bacbotte

C’est à 10 h 30, ce jeudi 16 avril, que le clip vidéo a été lancé. La chanteuse Linzy Bacbotte pose sa voix sur To merit...

Coronavirus: le masque N95 plus efficace qu’un masque chirurgical

Le port du masque est plus que jamais d’actualité. Il s’agit de la seule véritable protection contre le coronavirus, sel...

Respirateur artificiel local: un premier prototype d’ici la semaine prochaine

Un groupe d'une quarantaine de volontaires incluant étudiants en ingénierie, ingénieurs et médecins travaillent actuelle...

Achats en ligne: les colis ne trouvent plus leur chemin vers Maurice

Avec la propagation du nouveau coronavirus, les produits à bas prix achetés sur des sites en ligne, chinois pour la plup...