Covid-19: la voix des artistes d’hôtels fait écho sur Facebook

28 avril 2020

artistes d'hôtel, marche virtuelle

Plus d’un millier d’artistes se sont mobilisés samedi 25 avril pour une marche virtuelle sur Facebook.

La fin du mois d’avril approche à grands pas et aucune suite n’a été donnée à la lettre ouverte de Joëlle Coret. Toujours dans le flou, les artistes du secteur hôtelier se sont mobilisés pour une marche virtuelle dans l’espoir que leurs voix soient enfin entendues. Retour sur cet événement.

Des pancartes avec le slogan «Nou lar nouri nou fami» ou encore «Nou lar nou métier nou gagne pain rekonet nou» ont été brandies par plus d’une cinquantaine d’artistes, le samedi 25 avril. Confinement oblige, ils ont utilisé Facebook pour faire valoir leurs droits. «Nous ne savons plus quoi faire. Nos provisions commencent à manquer. Nous avons une famille qui compte sur nous. Nous sommes dans l’urgence et aucune réponse n’a été donnée par rapport à la lettre. C’était donc un moyen d’attirer l’attention sur notre cause», souligne Joëlle Coret.

artistes d'hôtel, marche virtuelle

Alors qu’ils étaient au départ cinquante à participer à cette marche virtuelle, plus d’un millier d’autres artistes les ont rejoints durant le direct. À l’instar de la danseuse Denise Farel. «C’est ma fille qui m’a parlé de cette marche. C’est d’ailleurs à travers son compte Facebook que j’ai pu suivre le direct, car je ne suis pas sur Facebook. Je trouve que c’est une belle initiative car les besoins des artistes, surtout ceux du secteur hôtelier, ne sont pas pris en compte. J’espère que les autorités prendront conscience que nous avons besoin d’aide», avance cette mère de famille.

Le flou concernant la professionnalisation

«Nou lar nou métier rekonet nou» est l’un des slogans qui nous a particulièrement marqués lors de cette marche. Tout dernièrement, le ministre des Arts et du patrimoine culturel,  Avinash Teeluck, tout comme que son prédécesseur, Pradeep Roopun, a parlé de professionnaliser le secteur artistique. Une phrase qui sonne flou dans la tête de nombreuses personnes. Zordi a profité de cette marche pour poser la question aux concernés.

«Je vois que la demande d’avoir un statut pour les artistes, demande qui ne date pas d’hier, a été prise en considération par le ministre. Je suis consciente qu’il y a du travail et il y avait des suggestions de l’Unesco pour soutenir le projet de statut des artistes», fait valoir Joëlle Coret. Cependant, insiste-t-elle, «notre statut doit être professionnalisé tout en tenant compte de notre spécificité, comme mentionné dans la lettre, car c’est très important. Par exemple, un salaire minimum pour ceux qui bossent dans les hôtels».

 

artistes d'hôtels, marche virtuelle

La danseuse Anne-Sophie Dava est, elle, plus sceptique. Elle déclare d’emblée qu’elle ne croit pas dans ce projet. «Je vais parler comme Saint Thomas. Il faut voir pour croire. Les artistes militent pour être reconnus comme des travailleurs légitimes depuis les lustres. Le même discours concernant la professionnalisation a été tenu de nombreuses fois et jusqu’à présent, aucune pierre n’a été posée», s’insurge la trentenaire.

Le chanteur Elpassi Lamarque se dit content d’une telle décision. Mais il se pose des questions quant au temps que prendra ce processus. «Bizin pa zis koze. Bizin met anplas.» Ce qui est sûr, c’est qu’il s’agit d’«enn bon inisiativ ki bann artis pou gagn enn sans kontign zot pasion ou mem zot travay.» Il estime que cette professionnalisation permettra aux artistes d’avoir une rémunération mensuelle. «L’avantage c’est que nos droits seront respectés.» Le chanteur est toutefois d’avis qu’il est primordial de «pa get figir e fer travay-la dan latransparans total».

artistes d'hôtels | covid-19 | marche virtuelle



Les plus lus

Fabrice Narainsamy, le prodige des ciseaux

S’il y a bien un «accessoire» indispensable à Fabrice Narainsamy, c’est son carnet de croquis. Ce carnet ne le quitte to...

Confinement: astuces pour mieux encadrer les enfants

Durant le confinement, il est facile de perdre ses repères. Or, il est important de maintenir un rythme de vie stable. L...

The African Marquis: Gabriel Froid, 23 ans, créateur engagé

Passionné de mode depuis sa tendre enfance, Gabriel Froid a fini par lancer sa propre marque, The African Marquis. Il pa...

Meurtre de Sorenza René : Patrice Rita évoque l’existence d’un complice

Inculpé du meurtre de sa concubine Marie Charis Sorenza René, 21 ans, le suspect Louis Lionel Patrice Rita, 26 ans, a mo...

YouTube: Bigg Frankii dans le cercle fermé des 100 000 abonnés

Sur les 31 millions de comptes YouTube, seuls 160 000 ont plus de 100 000 abonnés. Un cercle fermé auquel Bigg Frankii f...