Confinement: chez les Cupidon, c’est tout en musique

28 mars 2020

Jam Dan Lakaz #Cupidon ‼️🤫🎶🎵

Posted by Lionnel Cupidon on Wednesday, March 25, 2020

Ce n’était ni réfléchi ni calculé. «Tout a été organisé sur un coup de tête et on a chanté les chansons qui nous trottaient en tête», racontent Loïc et Lionnel Cupidon. Mercredi 25 mars à 21 heures, les deux frères et leurs parents ont ambiancé de nombreux foyers mauriciens, grâce au Jam Dan Lakaz Cupidon, en Facebook et Instagram live.

L’espace d’une heure, oublié le Covid-19. Oublié, le nombre de personnes contaminées qui frôle la centaine. Oublié que Maurice est en confinement. Et c’est bien ça, la magie de la musique. Elle «permet de changer toutes ces mauvaises nouvelles qu’on entend tous les jours. Nou zwe lamizik pou pa pans sa, souligne Loïc Cupidon. Kan pena rol, nou zwe pou fer letan pase». Et puis, dit l’habitant de Pointe-aux-Sables, «c’était l’occasion de montrer et de partager notre passion».

Distraire le public

Même refrain du côté de son grand frère, Lionnel Cupidon. L’idée «était avant tout de distraire le public». «À la base, je bosse à Jam Dan Lakaz tous les mercredis et vu que c’était un mercredi et que ça me manquait, je me suis dit pourquoi pas Jam Dan Lakaz Cupidon.» Les frères ont fait d’une pierre deux coups, en profitant pour célébrer de manière originale l’anniversaire de leur mère Pascaline, directrice d’école et chanteuse dans les hôtels.

C’est ainsi qu’à 21 heures précises, mercredi 25 mars, Loïc et Lionnel Cupidon apparaissent sur un live Facebook et Instagram. Si la prestation démarre presque timidement, ils se lâchent très vite. Les deux frères sont rejoints par Pascaline et leur père Marcelino, qui les accompagne à la guitare. Une belle petite ambiance familiale se crée autour de la musique. Le répertoire est vaste, allant de Séparation de Cassiya à Bob Marley.

Covid-19, confinement, Jam dan Lakaz Cupidon, musique

C’est en famille que les Cupidon ont mis de l’ambiance dans de nombreux foyers mauriciens.

Pascaline Cupidon a notamment fait la joie de ses anciens élèves en interprétant quelques chansons telles que Sha la la la par les Vengaboys. Tandis que Loïc Cupidon, qu’on n’entend pas souvent pousser la chansonnette, s’est laissé aller sur les refrains. C’était avant tout «un moment intime entre nous pour faire ce que nous aimons tous faire», fait-il comprendre. Même leurs voisins en ont redemandé, s’esclaffe Lionnel Cupidon. «Nos voisins nous entendaient jouer et ils n’hésitaient pas à faire part de leurs choix de chansons. On ne jouait pas trop fort non plus !»

Souder les liens

Les deux frères concèdent qu’«en temps normal, il serait difficile de se retrouver et de partager ce genre de moment en famille». En effet, alors que les deux jeunes sont membres de deux groupes et ont un agenda booké entre répétitions et prestations, leur mère, elle, chante dans les hôtels. C’est pourquoi, même si le Covid-19 apporte son lot d’angoisse, «le confinement nous a permis de nous réunir, souder les liens et de partager ce moment» en famille et avec des centaines de personnes sur les réseaux.

A quand le prochain jam ? À cette question, Lionnel et Loïc Cupidon répondent : «Peut-être bien mercredi prochain.» Ce qui est sûr, c’est que c’est dans ces moments que la valeur des artistes est reconnue, fait ressortir Loïc. Souvent laissés-pour-compte, les artistes, souligne-t-il, sont les premiers à nous ramener le sourire et de la gaieté dans les moments tristes.

confinement | covid-19 | Jam Dan Lakaz Cupidon



Les plus lus

Covid-19: «To merit enn kouronn», poème hommage à nos héros

«To merit enn couronn» a écrit Stelio Pierre-Louis dans un poème dédié aux combattants du coronavirus. L’art est la lang...

Tipla partaze : un millefeuille avec Akshay Seebaluck

On n’interrompt pas un artiste à l’ouvrage. Quand le peintre a posé ses couleurs, nous nous installons autour d’un caf...

La Barclays Bank passe du bleu au rouge d’Absa

La Barclays opère depuis ce lundi 10 février sous le nom d’Absa bank. De nouvelles opportunités s’offrent maintenant aux...

Mon drôle d’anniversaire en confinement

Malgré le confinement, la vie de s’arrête pas. Et en l’espace de ces trois dernières semaines, plusieurs de nos compatri...

Covid-19 – La Psychose

Peut-on suivre l'exemple hyperdiscipliné chinois pour combattre le Covid-19 ? C'est la question que se pose Alii Bhurtun...